140.CO

Technologie d’analyses biomédicales

ANALYSES EN LABORATOIRE (SANG, TISSUS, ETC.) À DES FINS DIAGNOSTIQUESPRÉLÈVEMENTS  DÉTECTION DE MICROORGANISMESPRÉPARATION DE TISSUSGESTION ET PRÉPARATION DES PRODUITS SANGUINSDÉTECTION DES BIOMOLÉCULES (GLUCOSE, CHOLESTÉROL, ETC.) NUMÉRATION ET IDENTIFICATION DES CELLULES SANGUINESVALIDATION ET INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS D’ANALYSESCOLLABORATION AVEC D’AUTRES SPÉCIALISTES DE LA SANTÉ

Particularités

Nouveau programme en 2017-2018

Le programme en technologie d’analyses biomédicales est dynamique, de première qualité et adapté au marché du travail. Le corps enseignant est constitué de professionnels compétents et expérimentés, qui approchent la matière de manière pratique et concrète, de manière à former les étudiants de la meilleure façon.

Dans le cadre du programme en technologie d’analyses biomédicales, le Cégep travaille en étroite collaboration avec le milieu hospitalier : centres de stage à Saint-Hyacinthe, Granby, Cowansville, Sorel, Drummondville et Montréal1. En plus d’utiliser des logiciels professionnels pour le travail en laboratoire, les étudiants peuvent profiter de 21 semaines de stage. Les étudiants bénéficient également de laboratoires et d’équipements modernes.

Les stages crédités, d’une durée d’une semaine, ont lieu lors de la 3e session (prélèvements veineux, dans les CLSC ou au centre de prélèvement du Centre hospitalier). Ces stages peuvent avoir lieu à différents moments de l’année : à l’automne, lors de la semaine de relâche; en décembre, immédiatement après la session d'automne; ou en janvier, lors des deux semaines précédant la session d'hiver.

Le programme en technologie d’analyses biomédicales prévoit également la tenue d’un stage de 20 semaines lors de la 6e session, dans les laboratoires d'un centre hospitalier. Ce stage a habituellement lieu du début janvier à la fin mai, sans interruption.

Si vous démontrez des aptitudes et du talent pour le travail scientifique rigoureux et précis, une bonne capacité et un intérêt à travailler en équipe, une bonne habileté à communiquer et un bon esprit organisationnel, ce programme pourra vous convenir. Au terme de leurs études, s’ils ont complété le programme avec succès, les diplômés en technologie d’analyses biomédicales pourront travailler au sein de laboratoires hospitaliers, de laboratoires universitaires, de cliniques médicales et autres.

1 La disponibilité des centres de stage à Montréal varie selon les années. De plus, les étudiants pourront se voir attribuer un stage en région éloignée.

Préalables

TS 4e ou SN 4e ou CST 5e + Chimie 5e + Physique 5e (anciennement : Mathématiques 526, Chimie 534 et Physique 534)

Programme contingenté

Moyenne générale du dernier étudiant admis : 75 %

Note : L’examen médical et la vaccination sont obligatoires pour la réalisation des stages. Le carnet de santé doit être vérifié et mis à jour, s’il y a lieu.

Qualités requises

  • Aptitudes pour le travail scientifique, précis et exact
  • Intérêt pour le travail d’équipe
  • Autonomie
  • Sens organisationnel
  • Dextérité manuelle
  • Esprit critique
  • Facilité d’adaptation
  • Habileté à communiquer
  • Sens des responsabilités
  • Sens de l’observation

Compétences développées

  • Interpréter les résultats d’une analyse biomédicale au regard de la physiopathologie humaine.
  • Préparer des produits sanguins.
  • Faire des prélèvements.
  • Effectuer des analyses hors laboratoire.
  • Identifier des micro-organismes.
  • Préparer des échantillons biologiques.
  • Utiliser des appareils d’analyse instrumentale.
  • Préparer des tissus anatomiques.
  • Appliquer des techniques d’immunologie.
  • Réaliser des analyses d’hémostase, d’hématologie, de biochimie clinique, de microbiologie médicale et d’immunohématologie.
  • Résoudre des problèmes d’ordre transfusionnel.
  • Appliquer des techniques de biologie moléculaire.

Perspectives d'avenir

Perspectives d'emploi

21,80 $/h (Salaire initial moyen selon le Guide pratique des études collégiales au Québec - 2016)

  • Laboratoires hospitaliers et cliniques médicales
  • Laboratoires vétérinaires dont la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal
  • Laboratoires pharmaceutiques dont Johnson et Johnson, Roche et Pfizer
  • Laboratoires de contrôle gouvernementaux
  • Laboratoires de recherche
  • Laboratoires universitaires
  • Laboratoires de contrôle agroalimentaire

Il est aussi possible de réaliser un externat rémunéré dans un centre hospitalier après la deuxième année d’études.

 

Perspectives universitaires

  • Biochimie
  • Biologie
  • Biologie médicale
  • Microbiologie

Des universités québécoises offrent des passerelles avantageuses (allègement des préalables, reconnaissance d’acquis) pour les diplômés en Technologie d’analyses biomédicales. Ainsi, des crédits universitaires peuvent être accordés dans plusieurs programmes tels que :

  • Baccalauréat en biochimie et en microbiologie, de 12 à 15 crédits (U Laval);
  • Baccalauréat en biologie médicale, jusqu’à 24 crédits (UQTR);
  • Baccalauréat en biologie, en biotechnologie (moléculaire) et en microbiologie, jusqu’à 23 crédits (U de Sherbrooke).

Note : Certains préalables peuvent être exigés. Renseignez-vous sur les exigences et les conditions d’admission universitaire.

Grille de cours

Pour plus amples renseignements sur ce programme, consultez la grille de cours et les descriptions.

Voir la grille de cours

Contactez-nous

Frédéric Regele, aide pédagogique individuel

Téléphone : 450 773-6800 ou 514 875-4445 (Rive-Sud et Montréal), poste 2150

Courriel : fregele@cegepsth.qc.ca

Responsable du programme : M. Jean Beaulieu, poste 2755

Courriel : jbeaulieu@cegepsth.qc.ca