Futurs étudiants internationaux

Cette page se veut un résumé de l’essentiel des informations pour les personnes qui ont un projet d’études au Cégep de Saint-Hyacinthe. Pour toute information complémentaire, ou si vous avez des questions, nous vous invitons à nous contacter par notre adresse courriel international@cegepsth.qc.ca. Une personne de l’équipe de l’international se fera un plaisir de vous guider.


Informations générales

Le Québec possède un système d’éducation unique au monde. Celui-ci prévoit une étape entre les études secondaires et l’université : le cégep (acronyme de collège d’enseignement général eprofessionnel).

Un véritable « SAS » entre la vie d’adolescent et la vie de jeune adulte.

La très grande majorité des jeunes québécois intègrent un cégep dès l’âge de 17 ans. Selon leur projet d’étude, certains pourront par la suite intégrer l’université alors que d’autres décrocheront un emploi après trois années d’études techniques qui leur auront permis de faire l’acquisition de solides compétences.

Le diplôme décerné par le cégep est le DEC – Diplôme d’études collégiales.

Il s’agit d’un diplôme d’État dont la qualité est reconnue et qui donne accès aux études universitaires et au marché de l’emploi dans le cas des programmes techniques. Établissement public, le cégep constitue ainsi le premier niveau de l’enseignement supérieur, dit post-secondaire au Québec.

Les cégeps contribuent largement à la vie culturelle, sportive et sociale, ainsi qu’au développement économique dans les villes où ils se trouvent. Ils s’investissent aussi dans la formation permanente et professionnelle des adultes, mais la plus grande part de leurs efforts est dédiée à la formation des jeunes adultes.

Au cégep, l’année scolaire s’organise en deux semestres :

  • semestre d’automne : rentrée fin août et dépôt limite des candidatures internationales en mars
  • semestre d’hiver : rentrée en janvier et dépôt limite des candidatures internationales en août

Note

Les étudiants internationaux doivent être présents au Canada pour réaliser leurs études collégiales car ils auront à suivre des cours en présentiel.  La formation à distance dans d’autres pays n’est pas autorisée.

Les frais relatifs à la demande d’admission sont de 85$ canadiens, de 80$ américains ou de 65 €.  Ce montant inclut les frais pour la réalisation d’une Évaluation comparative des études effectuées hors du Canada qui sera envoyée au cégep à même votre dossier.

Au niveau collégial, les frais de scolarité annuels exigés des étudiants varient de 12 744 $CA à 19 754 $CA environ, selon les programmes d’études. Si vous êtes citoyen français, vous n’avez aucun droit de scolarité à régler en raison d’un accord entre la France et le Québec.  Cette entente ne s’applique toutefois pas à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ); il est donc conseillé de consulter leur site web pour obtenir de l’information concernant les coûts.  Les étudiants des autres pays pourront postuler pour des bourses d’excellence ou de l’aide financière sous forme d’exemption de droits de scolarité.

Certaines dépenses supplémentaires doivent être prévues : inscription, certificat d’acceptation, permis d’études, transport, logement, nourriture, livres, assurances, vêtements etc. Il faut faire un budget en conséquence.

Veuillez-vous référer au site web du SRAM, section Coûts des études.

Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec permet à certains étudiants internationaux de bénéficier d’exemptions de frais de scolarité ou de bourses d’excellence durant leurs études. Seuls les programmes techniques sont admissibles à ces bourses et ce sont les résultats scolaires qui déterminent l’admissibilité des étudiants.  Si votre candidature est retenue vous serez contacté directement par le Cégep au cours du processus.

Une exemption n’est jamais garantie même si votre dossier est présenté, il faut donc prévoir de payer les frais dès le début de la session.

En tant qu’étudiant international, vous n’êtes pas admissible au programme d’aide financière du gouvernement québécois.

Les étudiants qui désirent s’inscrire doivent le faire en passant par le SRAM qui est un réseau qui gère le processus d’admission de cégeps du Québec dont fait partie le Cégep de Saint-Hyacinthe.

Veuillez-vous référer au site web du SRAM, section Étudiant international.

Sur le site du SRAM, les dates qui sont indiquées pour déposer une demande d’admission sont le 31 mars pour la session de l’automne et le 31 août pour la session de l’hiver.

Cependant, à cause des délais pour l’obtention des autorisations d’études et autres documents requis, de même que les démarches à entreprendre, nous vous recommandons de faire le dépôt de votre demande d’admission au plus tard en février pour la session d’automne et en mai pour la session de l’hiver.

De plus, faire une demande après ces dates implique que certaines formations pourraient ne plus être disponibles, certaines formations sont à places limitées.

Pour faire le dépôt de votre candidature, veuillez vous rendre sur le site web du SRAM, section Faire sa demande d’admission.


Un guide destiné aux étudiants internationaux

Nous vous invitons à consulter le site web Les cégeps du Québec qui est un outil complet élaboré pour guider les candidats internationaux dans leur démarche.

Dans la section Admission et immigration, vous trouverez les étapes détaillées pour faire une demande d’admission au cégep. Ce site se veut une banque d’informations entourant tous les aspects du processus visant la poursuite d’études au Québec.

 


Le Cégep possède plusieurs programmes d’études de qualité et attrayants pour les étudiants internationaux. Tout au long de votre séjour, nous veillerons à ce que votre intégration et votre cheminement scolaire se déroulent avec succès. Une équipe compétente, réactive et énergique !

ENVIE D’EN SAVOIR PLUS ?

Programmes ouverts aux étudiants internationaux et prérequis

Pour être admis au cégep, vous devez avoir réussi onze années d’études dans votre pays d’origine. Dans le système français, cela signifie avoir réussi la classe de Première. Cependant, il est fortement recommandé d’obtenir le bac avant de venir étudier au Québec. De plus, certains programmes d’études ont des préalables, c’est-à-dire des matières qu’il faut avoir suivies et réussies. Celles-ci sont inscrites dans les fiches individuelles des programmes d’études.

La demande d’admission qui est présentée au SRAM fera l’objet d’une évaluation comparative entre votre niveau académique et celui exigé pour être admis au cégep. Une évaluation comparative est effectuée uniquement lorsqu’une demande d’admission est soumise.

Lorsque l’évaluation comparative de votre scolarité est complétée, le dossier est envoyé au cégep que le candidat a choisi, pour étude de candidature dans le programme demandé. La décision relative à votre admission relève toujours du cégep. Il appartient également au cégep d’accorder ou non des équivalences de cours en fonction de la scolarité acquise par l’étudiant dans son pays d’origine. Ce n’est pas le SRAM qui décide de l’admission, ce sont les cégeps.

Voir les programmes et les préalables dans le système français.

Cette offre de formation permet à des étudiants français qui ont obtenu un brevet de technicien supérieur de venir au Cégep de Saint-Hyacinthe et d’obtenir, en une année d’études, un diplôme d’études collégiales.

Présentement, nous offrons l’opportunité aux étudiants de la filière Commerce international de s’inscrire au cégep en Gestion de commerces et d’obtenir le diplôme à la fin de l’année.

Certaines conditions d’admission s’appliquent :

  • Avoir la nationalité française
  • Détenir un BTS Commerce international et avoir au préalable, avoir obtenu le Bac général*
  • Avoir maintenu la moyenne dans certaines matières (littérature, philosophie, par exemple)
  • Faire sa demande sur le site du SRAM : sram.qc.ca

LES AVANTAGES DES ÉTUDES POST-BTS :

  • Permet à l’étudiant de travailler au Québec durant l’année d’études
  • Peut intégrer le marché du travail québécois avec le diplôme obtenu
  • Permet de poursuivre des études dans une université québécoise et profiter des passerelles mises en place par le cégep

* Si un étudiant est diplômé avec un autre type de Bac, un ou des cours peuvent être ajoutés à la proposition afin de respecter les critères du ministère de l’enseignement supérieur du Québec.

Vous voulez étudier au cégep durant un ou deux semestres ?

Le séjour de mobilité de courte durée est l’option que choisissent certains étudiants. Ces mobilités sont possibles grâce aux ententes de mobilité internationale.

L’avantage de s’inscrire dans ce type de projet est d’acquérir une expérience internationale et de perfectionner les compétences nécessaires à l’exercice de sa profession.

Le cégep facilite les démarches administratives et accompagne les étudiants internationaux dans les démarches visant leur venue au Canada, que ce soit pour une mobilité d’études ou de stage.

  • Session d’études à l’automne ou à l’hiver
  • Stage en entreprise (à venir)

Vous êtes une institution d’enseignement supérieur francophone internationale et vous souhaitez développer un partenariat entre nos établissements? N’hésitez pas à nous contacter.

Si vous êtes un étudiant souhaitant partir en mobilité, nous vous invitons à communiquer avec le Service des relations internationales de votre université (ou Lycée) pour avoir plus d’information sur nos procédures.

La mobilité internationale concerne les étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe qui se rendent à l’étranger pour réaliser un stage ou une session d’études. En savoir plus sur les stages internationaux.

La réalité interculturelle de notre institution et la participation des étudiants et du personnel du Cégep à des ateliers ou à des activités interculturelles les rend capables d’ouverture aux autres cultures, de partage et de solidarité, de travail avec des personnes de différentes origines, ici ou à l’étranger. Elle rend conscients que les questions d’environnement, de santé, de droits de la personne, de pauvreté, d’équité sociale, peu importe où elles se posent dans le monde, les touchent directement comme citoyens d’un monde interdépendant.