145.AO

Techniques de santé animale

EXÉCUTION DES SOINS PRESCRITS PAR LE VÉTÉRINAIRE (PRÉLÈVEMENTS SANGUINS, MÉDICAMENTS, PANSEMENTS, ETC.) PRÉPARATION DU MATÉRIEL ET DE L’ANIMAL LORS DE PROCÉDURES DIAGNOSTIQUES, CHIRURGICALES OU DE TRAITEMENTS (EXAMEN PHYSIQUE, RADIOGRAPHIE, PLÂTRE, ETC.)ANALYSE D’ÉCHANTILLONS (SANG, URINE, FÈCES, TISSUS, ETC.) ÉDUCATION ET SERVICE À LA CLIENTÈLE (VACCINS, ALIMENTATION, COMPORTEMENT, ÉLEVAGE, ETC.)ENTRETIEN D’UNE ANIMALERIE (CLINIQUE, RECHERCHE, COMMERCE)

Particularités

Les étudiants bénéficient de laboratoires d’enseignement situés à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal. Des activités para-académiques exclusives, dont certaines en jumelage avec les étudiants de médecine vétérinaire, sont organisées tout au long des études : les soins aux poulains prématurés et la clinique ambulatoire des animaux des « Jeunes de la rue », etc. L’équipe de professeurs, tous vétérinaires, assure par son enseignement un maximum d’heures en contact avec les animaux. Une attention particulière est accordée aux apprentissages auprès des animaux de production. La dernière année d’études est consacrée en grande partie à la formation spécifique et aux stages. Une entente avec la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal permet d’offrir des stages de fin d’études en priorité aux étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Reportages sur le programme Techniques de santé animale dans le journal Métro

Le 7 janvier 2014, le journal Métro publiait deux textes dans lesquels la profession de technicien en santé animale était abordée. Dans le premier reportage, «Une vocation pour les amoureux des bêtes», il est question du vécu de deux anciennes étudiantes du Cégep, Véronique Gignac qui travaille dans une clinique vétérinaire de Saint-Jean-sur-Richelieu et Opale Poirier qui travaille dans le service de cardiologie du Centre d’urgence vétérinaire DMV à Montréal.

Dans le deuxième reportage, «Une formation technique de santé animale à la fine pointe», qui a été fait avec madame Dominique Poirier, vétérinaire et enseignante en Techniques de santé animale, il est question des trois années de formation et de la réalité professionnelle une fois les études terminées.

Une vocation pour les amoureux des bêtes... 

Une formation technique de santé animale à la fine pointe... 

Préalables

CST 4e + STE 4e ou SE 4e (anciennement : Mathématiques 514 et Sciences physiques 436)

Programme contingenté

Priorité aux élèves ayant réussi Chimie 5e (Chimie 534)

Moyenne générale du dernier étudiant admis : 80 %

Exigences particulières : La vaccination contre le tétanos et la rage est fortement recommandée dès la première année. De plus, pour répondre aux exigences des milieux de stage, d'autres vaccins et procédures diagnostiques ou administratives pourront être exigés ultérieurement.

Qualités requises

Des heures de disponibilité à l’extérieur des heures normales de cours doivent être prévues pour diverses activités (participation aux animaleries, visites, travaux d’équipe, etc.).

Les allergies aux animaux pourraient nuire à la poursuite des études de même qu’à l’obtention de certains emplois.

  • Rigueur scientifique
  • Dextérité manuelle
  • Capacité de travailler en équipe
  • Autonomie et sens de l’organisation
  • Sens de l’éthique et des responsabilités
  • Polyvalence
  • Habileté à communiquer

Compétences développées

  • Prodiguer des soins préventifs et curatifs chez les petits animaux, les animaux de recherche, les animaux de production et les animaux exotiques.
  • Reconnaître des signes de maladie et de modification du comportement chez les animaux.
  • Fournir une assistance en chirurgie, en dentisterie et en radiologie.
  • Assurer la bonne marche d’une animalerie en milieu de recherche.
  • Établir des pratiques de reconnaissance et de modification du comportement animal.
  • Assurer des services à la clientèle en milieu clinique.
  • Procéder à des analyses de laboratoire.

Perspectives d'avenir

Perspectives d'emploi

14,70 $/h (Salaire initial moyen selon le Guide partique des études collégiales au Québec - 2017)

  • Cliniques et hôpitaux vétérinaires
  • Centres de recherche en milieux hospitalier et universitaire
  • Centres de recherche gouvernementaux
  • Centres de recherche privés
  • Industries pharmaceutiques
  • Laboratoires d’enseignement
  • Jardins zoologiques
  • Animaleries commerciales
  • Entreprises du milieu agricole
  • Sociétés protectrices des animaux
  • Laboratoires d’analyse de prélèvements

Note : Cette liste est partielle.

 

Perspectives universitaires

Ce programme d’études techniques mène directement au marché du travail. Les universités québécoises offrent de plus en plus de passerelles avantageuses (allègement des préalables) et peuvent reconnaître des crédits aux détenteurs d’un DEC en Techniques de santé animale. C’est le cas pour les programmes suivants :

  • Baccalauréat en biologie et celui en microbiologie (ULaval);
  • Baccalauréat en biologie en apprentissage par problèmes (UQAM);
  • Baccalauréat en sciences biologiques et écologiques (UQTR);
  • Baccalauréat en sciences biologiques (UdeM).

Une entente DEC-BAC permet également aux étudiants détenteurs d’un DEC en Techniques de santé animale du Cégep de  Saint-Hyacinthe de se voir reconnaître jusqu’à une année universitaire (30 crédits) pour le baccalauréat en agronomie de l’Université Laval.

L’admission universitaire est possible. Les étudiants doivent cependant s’assurer de répondre aux exigences d’admission propres au programme souhaité, autres que ceux dont le seuil d’admission est le DEC. Notez que le DEC en Techniques de santé animale n’est pas une voie d’entrée à privilégier pour être admis en médecine vétérinaire. Le programme préuniversitaire en Sciences de la nature est recommandé.

Note :  Certains préalables peuvent être exigés. Renseignez-vous sur les exigences et les conditions d’admission universitaire.

Faire un DEC-BAC, c'est payant! (Format Acrobat – PDF)

Grille de cours

Pour plus amples renseignements sur ce programme, consultez la grille de cours et les descriptions.
Veuillez prendre note que la grille est présentée à titre indicatif seulement.

Voir la grille de cours

Contactez-nous

Hélène Jalbert, aide pédagogique individuelle

Téléphone : 450 773-6800 ou 514 875-4445 (Rive-Sud et Montréal), poste 2216

Courriel : hjalbert@cegepsth.qc.ca