Évaluer

Évaluer les connaissances et les compétences est un processus complexe qui implique, pour l’enseignant, de collecter des informations qui permettront de vérifier la progression des apprentissages réalisés par les étudiants. Pour pouvoir exercer son jugement professionnel de manière adéquate, l’enseignant doit réfléchir à différents aspects :

  • Les instruments à utiliser pour évaluer (comment évaluer);
  • Ce qu’il désire évaluer (quelles connaissances ou compétences sont à évaluer);
  • L’objectif à atteindre (pourquoi évaluer?).

Dans un contexte d’enseignement à distance, l’évaluation doit faire appel, à différents degrés, aux outils TIC, ce qui peut poser un certain nombre de défis :

  • Quels sont les outils TIC à utiliser pour l’évaluation ?
  • Comment s’assurer de l’authenticité du travail de l’étudiant ?
  • De quelle manière évaluer la maîtrise d’habiletés complexes ?

Ainsi, pour s’assurer de la validité de sa stratégie d’évaluation, il convient de déterminer non seulement le moment de l’évaluation, mais aussi la forme qu’elle prendra. En fonction de l’objectif à atteindre, il est possible de recourir soit à l’évaluation formative, soit à l’évaluation sommative.

Étape 3.1 Évaluer de façon formative1

Ayant pour objet de révéler où se situent les acquis et les difficultés d’un étudiant par rapport aux exigences de réussite du cours, l’évaluation formative vise à soutenir et à réguler les apprentissages. D’une part, elle permet à l’enseignant ou à l’enseignante d’ajuster son enseignement de manière à favoriser l’atteinte des compétences par ses étudiants. D’autre part, elle permet à l’étudiant de découvrir les ajustements à apporter en vue d’obtenir les résultats attendus.

Elle regroupe les caractéristiques suivantes :

  • Intervient en cours d’apprentissage alors qu’une intervention est encore possible;
  • N’est pas associée à un pourcentage de la note du cours;
  • Vise des apprentissages précis ;
  • Peut être informelle ou formelle.

Selon la Politique institutionnelle d’évaluation des apprentissages (PIEA) du Cégep de Saint-Hyacinthe, la stratégie d’évaluation formative retenue par l’enseignant doit être mentionnée au plan de cours.

Visionnez cette capsule pour en savoir davantage sur l’évaluation formative : Réaliser des évaluations formatives à distance

3.1.1 Élaborer des activités d’évaluation formative informelle

Dans le cas d’une évaluation formative informelle, l’enseignant ou l’enseignante, qui a identifié des difficultés chez ses étudiants, intervient spontanément. Ainsi, l’évaluation formative informelle :

  • ne nécessite aucun instrument particulier;
  • peut être réalisée individuellement ou en groupe;
  • se fait en posant des questions ou en proposant une activité.

Il existe de nombreuses façons de faire un retour sur les notions enseignées de manière informelle. Il est recommandé, par souci d’efficacité, d’insérer des activités d’évaluation formative informelle lorsque des apprentissages significatifs ont été réalisés, par exemple, en demandant aux étudiants :

  • d’identifier trois mots-clés (ou plus) qui résument l’essentiel de la notion présentée;
  • de fournir des exemples concrets illustrant la théorie enseignée;
  • d’expliquer à leur voisin la matière qui vient d’être vue;
  • de compléter leurs notes de cours en se regroupant en petites équipes;
  • de réaliser un schéma de concept;
  • de trouver les éléments manquants ou erronés dans un schéma ;
  • de répondre aux questions de métacognition telles que les suivantes :
    • Qu’est-ce que tu as découvert de nouveau ?
    • Qu’est-ce qui a été plus difficile à saisir ?
    • Qu’est-ce qui pourrait être plus étoffé ?

3.1.2 Concevoir des activités d’évaluation formative formelle

Dans le cas d’activités d’évaluation formative formelle, l’enseignant a inscrit son évaluation dans sa planification de cours pour s’assurer de la bonne progression des apprentissages et cette dernière se caractérise par le fait qu’elle se fait :

  • à l’aide de consignes ou de grilles d’évaluation;
  • à partir d’objectifs d’apprentissage déterminés.

Il existe de nombreuses modalités d’évaluation formatives formelles qui peuvent être tenues soit en mode synchrone, soit en mode asynchrone.

Les activités d’évaluation formative peuvent prendre diverses formes selon ce que l’on souhaite mesurer.

3.1.3 Connaître les avantages et les défis de l’évaluation formative

Il existe de nombreux avantages à utiliser l’évaluation formative dans un contexte d’enseignement à distance, car elle contribue à clarifier le niveau de performance attendu. Elle a aussi un caractère motivant, puisqu’elle conduit les étudiants à se responsabiliser face à leurs apprentissages, à coopérer en vue de raffiner la qualité des travaux rendus. Toutefois, l’évaluation formative a aussi des limites dont il faut tenir compte.

  • Pour visualiser un tableau des avantages et des défis liés à l’évaluation formative en FAD, suivez ce lien.

Pour aller plus loin :

Étape 3.2 Évaluer de façon sommative2

Ayant pour but de connaitre le degré d’acquisition des savoirs ou des habiletés de l’étudiant, l’évaluation sommative, qui fournit des informations sur la maîtrise d’un ensemble d’objectifs, regroupe les caractéristiques suivantes :

  • Intervient à la fin d’un processus d’apprentissage;
  • Est associée à un pourcentage de la note du cours;
  • Évalue un corpus d’apprentissages plus étendu que l’évaluation formative;
  • Permet à l’enseignant de prendre une décision quant au degré de réussite des étudiants;
  • Permet aux étudiants d’avoir une forme de bilan de leurs apprentissages.

Même en enseignement à distance, les évaluations sommatives se doivent de respecter la Politique institutionnelle d’évaluation des apprentissages (PIEA) du Cégep de Saint-Hyacinthe, disponible sur le Portail.

En enseignement à distance, des outils peuvent appuyer l’enseignant dans la conception des évaluations ainsi que dans la correction (comme la correction numérique). Il est donc judicieux de penser à la possibilité de s’éloigner du cadre habituel de l’examen théorique sur papier dans la FAD.

 

RÉFÉRENCES

BÉLEC, Catherine. « Pourquoi évaluer ? ».  Pédagogie collégiale, vol. 30, no 4, Été 2017. P. 10-16.
https://aqpc.qc.ca/sites/default/files/revue/belec-vol_30-4.pdf (consulté le 6 août 2020).

DUBÉ, Jean-Sébastien. « 10 idées pour repenser l’évaluation en ligne des apprentissages ». Site du     service de soutien à la formation de l’Université de Sherbrooke. https://www.usherbrooke.ca/ssf/veille/perspectives-ssf/numeros-precedents/fevrier-2014/avec-classe/ (consulté le 6 août 2020).

« Exemples d’activités de retour sur les acquis favorisant une évaluation formative » Sainte-Foy, Cégep de Sainte-Foy,2012.
https://sites.cegep-ste-foy.qc.ca/fileadmin/documents/babillard/Babillard/4.Evaluer/4.2.2_Exemples_d_activites_de_retour_sur_les_acquis_favorisant_une_evaluation_formative_01.pdf (consulté le 6 août 2020).

GUY, Hermann. « L’évaluation des apprentissages ». Carrefour de la réussite. 2004.
http://www.lareussite.info/wp-content/uploads/2016/09/Trousse-8_evaluation-apprentissages_2004-03.pdf (consulté le 6 août 2020).

LEFEBVRE, et al. Suggestions de modalités d’évaluation alternatives dans un contexte de F@D (formation à distance) Sherbrooke, Université de Sherbrooke, 2020.
https://www.usherbrooke.ca/enseigner/fileadmin/sites/enseigner/images/alternatives_presentiel/evaluations/Tableau_modalites_eval_alternatives_faD.pdf (consulté le 6 août 2020

LEROUX, Julie Lyne. Intégrer les technologies du numérique à l’évaluation des apprentissages, quelles pratiques en enseignement supérieur au collégial ? 2009. (document PowerPoint). https://www.fadio.net/wp-content/uploads/2019/02/Integrer_les-TN_evaluation_apprentissages_pratiques_enseignement_superieur_au_coll%c3%a9gial_Leroux_Julie_Lyne_FADIO_2019-02-21_VF.pdf . (consulté le 6 août 2020).

LEROUX, Julie Lyne. Évaluation à distance des connaissances et des compétences : un processus, une approche, des ressources pour bien accompagner les enseignants 2017. (document PowerPoint).
http://mpu.evenement.usherbrooke.ca/2017/wp-content/uploads/2017/01/%C3%89valuation-des-apprentissages-et-des-comp%C3%A9tences-%C3%A0-distance.pdf(consulté le 6 août 2020).

LEROUX, Julie Lyne. « L’évaluation des apprentissages à distance dans un programme en approche par compétences». Profweb, 2017.
https://www.profweb.ca/publications/articles/l-evaluation-des-apprentissages-a-distance-dans-un-programme-en-approche-par-competences(consulté le 6 août 2020).

« L’évaluation formative et sommative ». Université Laval Site du service du soutien à l’enseignement.
https://www.enseigner.ulaval.ca/ressources-pedagogiques/l-evaluation-formative-et-sommative. (consulté le 6 août 2020).

MASTRACCI, Angela. « L’évaluation formative … créer une synergie en classe! », Présentation PowerPoint de l’atelier 802 à l’AQPC 2015.
https://aqpc.qc.ca/sites/default/files/files/colloque/publications/atelier_802_evaluation_formative_5juin2015_1.pdf >. (consulté le 6 août 2020).

MASTRACCI, Angela. « L’évaluation formative comme aide à l’apprentissage ». Pédagogie collégiale, vol 30, no4, Été 2017.
https://aqpc.qc.ca/sites/default/files/revue/mastracci-vol.30-4.pdf (consulté le 6 août 2020).

SAVARD, Louise. « L’évaluation des apprentissages ». Groupe d’animation pédagogique. 2007.
https://cchic.ca/fichiers/capsule_levaluation_des_apprentissages.pdf (consulté le 6 août 2020).

  

Étape 3.3 Contrer la fraude et le plagiat

Dans un contexte d’enseignement à distance, la fraude et le plagiat des étudiants lors des évaluations peuvent être une plus grande préoccupation pour l’enseignant, puisque l’évaluation n’est pas faite en sa présence.

Afin de réduire les possibilités de plagiat, l’enseignant peut :

  • remplacer certains examens théoriques par d’autres modes d’évaluation (étude de cas, examens à livre ouvert, synthèse des apprentissages, etc.);
  • remplacer les questions à réponses courtes par des questions à développement;
  • offrir des évaluations comportant diverses variantes;
  • proposer des projets de groupe à distance;
  • demander aux étudiants de faire leur évaluation sur un vécu personnel (par exemple, prendre appui sur les réalisations et les apprentissages faits en stage).

 

Par ailleurs, la Politique institutionnelle d’évaluation des apprentissages (PIEA) du Cégep de Saint-Hyacinthe spécifie, à l’article 9.2., que des sanctions seront imposées dans le cas de plagiat ou de fraude fait par un étudiant (par exemple, lors d’une première occurrence, l’étudiant obtient la note de zéro pour l’évaluation concernée et une mention est inscrite à son dossier). Cet article continue de s’appliquer, même dans le cas d’un enseignement à distance.

Il reste fort pertinent pour l’enseignant de renseigner ses étudiants à ce sujet et de les sensibiliser à la fraude et au plagiat dans le cadre du cours. Cela reste la meilleure façon de prévenir de telles situations.

Visionnez cette capsule pour en savoir davantage sur la fraude et le plagiat : Fraude et plagiat en FAD

 

Pour aller plus loin :


1. Les propos rapportés sont inspirés de Mastracci, Angela, « L’évaluation formative comme aide à l’apprentissage », Pédagogie collégiale, vol 30, no4, Été 2017. https://aqpc.qc.ca/sites/default/files/revue/mastracci-vol.30-4.pdf
2. Inspiré de Document préparé par Pierre Deshaies, Hermann Guy et Michel Poirier, dans le cadre du projet « Enseigner au collégial », Regroupement des collèges PERFORMA, automne 2003.