Des enseignants innovateurs du Canada et d’Europe démontrent comment leurs stratégies pédagogiques fonctionnent sur le terrain à Science on stage Europe 2015 à Londres

Le festival Science on Stage Europe 2015 a accueilli la délégation de Science on stage Canada (www.scienceonstage.ca), composée d’enseignantes innovatrices au plus important congrès européen de pédagogie dédié à l’enseignement de la science et de la technologie.  Cette biennale vise le développement pédagogique pour et par les pairs au sein d’une communauté internationale d’enseignants ou d’éducateurs innovateurs.

Saint-Hyacinthe, le 30 juin 2015. –  Du 17 au 20 juin, environ 400 participants provenant de 24 pays européens et du Canada ont pris part au plus grand congrès d’enseignants en science d’Europe. Accueillis par Science on Stage R.U. sous la bannière « Illuminons l’éducation aux sciences », ils y ont présenté des idées d’enseignement motivantes à l’Université Queen Mary à Londres (www.science-on-stage.eu).

Des idées pédagogiques innovatrices du Canada : cinq lauréates ont obtenu un passeport pour Londres.

Le Canada a pris part au festival  Science on Stage 2015. Cinq lauréates provenant du Québec, de la Colombie-Britannique et de l’Ontario se sont qualifiées pour faire partie de la délégation canadienne, grâce à leurs idées pédagogiques inspirantes. Diane Marie Campeau pour les sciences autochtones, Catherine Patry-Sauvé pour les enfants en difficultés d’apprentissage, Huguette Thibeault pour l’application du iPad en laboratoire de biologie au postsecondaire, Liz Wirtanen pour des élèves du secondaire sur la désalinisation de l’eau et Anjuli Ahooja, au niveau secondaire, pour des logiciels qu’elle utilise en physique. Parmi 60 candidats, elles ont convaincu le jury de Science on Stage Canada du caractère innovateur et transférable de leurs initiatives pédagogiques.  Elles ont eu l’occasion de partager leurs idées pédagogiques qui se veulent inspirantes avec leurs collègues d’Europe tout en apprenant de leurs pairs. Elles ont été dirigées par Johanne Patry, Ph.D.,  présidente de Science on Stage Canada (www.scienceonstage.ca), récipiendaire du prix du premier ministre du Canada pour l’excellence en enseignement et de plusieurs autres prix.

Vision de la classe : la créativité au paysage de l’Europe

Science on Stage a débuté en tant qu’initiative en éducation de l’Union européenne en 2007. Celle-ci s’est poursuivie grâce aux enseignants en science les plus engagés d’Europe. En tant que plus grand réseau d’éducateurs, Science on Stage supporte l’amélioration pratique de l’enseignement en rassemblant les idées exceptionnelles pour les classes de science au-delà des frontières. Des enseignants de 25 pays se rencontrent tous les deux ans pour échanger des idées durant le festival de Science on Stage. Ce congrès en éducation a déjà été accueilli à Berlin, à Copenhague et dans des villes frontalières comme Frankfurt (Oder, en Allemagne) et Słubice (en Pologne). Des projets pédagogiques de haut niveau ont ainsi la chance de recevoir le prix européen de l’enseignant en science et de se retrouver dans des classes en Europe par le biais de formation des enseignants ou de diffusion  de matériel didactique.

Le commanditaire principal de Science on Stage est la Fédération allemande des associations d’employeurs des industries en métallurgie et en ingénierie électrique (GESEMTMETALL) et de son initiative « think ING ».

Le Canada participe à ces congrès désignés festivals depuis 2002. En 2008, Science on Stage Canada est né d’un désir de rejoindre les éducateurs canadiens, et de créer un réseau qui fait la promotion d’approches gagnantes pour l’enseignement et l’apprentissage des sciences.

 

Festival Science on Stage Europe 2015

 

Dates : du 17 au 20 juin 2015

Endroit : Queen Mary University of London, Mile End Road, London E1 4NS

http://www.science-on-stage.eu/page/display/4/14/0/festival-2015

 

À propos de Science on Stage

Science on Stage Europe offre une plateforme aux éducateurs en sciences afin d’échanger sur des concepts en enseignement et de partager des idées durant une grande variété d’activités comme des congrès, des ateliers et de la formation. Depuis ses débuts en 2000, Science on Stage a rejoint 40 000 enseignants et formateurs d’enseignants en Europe et au Canada. Un réseau de Comités nationaux de direction dans ces pays fournit l’interface vers leurs communautés d’enseignants. Science on Stage Europe est une organisation qui supporte ses pays membres dans la réalisation de leurs activités et les aide à coordonner les festivals Science on Stage.

 

Références éditoriales

– Pour plus amples informations sur le Festival 2015: http://bit.ly/1qRAe1j

– Voir la vidéo du Festival 2013: http://bit.ly/1KE7ONs

– Les coordonnées des participants canadiens ainsi que des descriptions spécifiques de projets, de vidéos ou de matériel photographique peuvent se faire sur demande au patryjo@outlook.com

– Twitter: #SonS2015

                                    

Contacts:

Science on Stage Europe                                                                            Science on Stage Canada

Public relations                                                                                               Johanne Patry, présidente

Verena Wagner                                                                                               patryjo@outlook.com

Poststraße 4/5 – 10178 Berlin                                                                         www.scienceonstage.ca

Tel: +49 30 400067-42

E-Mail: press@science-on-stage.eu

Internet: www.science-on-stage.eu

 

Huguette Thibeault M.Éd., M. Sc., Cégep de Saint -Hyacinthe, Saint-Hyacinthe, Québec

 

Johanne Patry, Ph.D., Présidente, Science on Stage Canada, Chef de la délégation canadienne
 
Liz Wirtanen, École secondaire Saint-Jérôme, Saint-Jérôme, Québec
 
Diane-Marie Campeau, Université de Sherbrooke
 
 
Catherine Patry-Sauvé, école secondaire Dalbé-Viau, Lachine, Québec
 
 
Anjuli Ahooja, Ph. D., Appleby College, Oakville, Ontario
 

Cintech agroalimentaire obtient des subventions d’un concours national conjoint CRSNG-FCI-gouvernement du Québec

Saint-Hyacinthe (Québec), le 2 juin 2015 Le Cégep de Saint-Hyacinthe et son Centre collégial de transfert des technologies, Cintech agroalimentaire, viennent de recevoir des subventions de 2,7 millions de dollars d’un concours national conjoint CRSNG-FCI-gouvernement du Québec. Ces subventions sont accordées en vue de la réalisation d’un projet de recherche « Lumière pulsée : technologie innovante pour des fruits et légumes à haute valeur ajoutée » et de l’acquisition d’infrastructures  de recherche.

Monsieur Robert Déziel, gestionnaire au Bureau régional du Québec du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), était présent à cet événement. Il a félicité le Cégep et Cintech agroalimentaire pour l’obtention de cette subvention et pour leur immense contribution à l’avancement de la science dans un domaine essentiel pour la société : l’alimentation.

De son côté, Monsieur Gilles G. Patry, président-directeur général de la FCI, a souligné que « la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) est fière de contribuer à l’avancement du savoir et de rehausser la qualité de la recherche et de la formation dans ce domaine crucial qu’est l’agroalimentaire.» Et de préciser : « Notre contribution financière à Cintech agroalimentaire pour l’acquisition de nouvelles technologies permettra aux producteurs et aux transformateurs québécois et canadiens de répondre aux préoccupations de l’industrie et aux attentes des consommateurs. » Avec un financement équivalant à celui de la FCI, le gouvernement du Québec participe à la mise en place des infrastructures nécessaires.

Des chercheurs et experts de Cintech dirigeront le projet qui mettra aussi à contribution cinq partenaires industriels tous très reconnus dans le domaine agroalimentaire. D’autre part, ils feront aussi appel à l’expertise de plusieurs enseignants du Cégep de Saint-Hyacinthe, ce qui favorisera la  création de savoirs nouveaux et l’enrichissement de leur expérience. De plus, pendant les cinq années du projet, les étudiants du Cégep en Sciences de la nature, en Techniques de laboratoire – biotechnologie et en Techniques de diététique y participeront à titre de stagiaires rémunérés.

La lumière pulsée est une version récente de la technologie UV couramment utilisée pour le traitement des eaux, l’assainissement des surfaces et des emballages alimentaires. Elle recourt cependant à des lampes au xénon pour produire une série de flashs (1 à 300 flashs par seconde), ce qui permet d’atteindre des puissances instantanées beaucoup plus importantes et d’augmenter l’efficacité des traitements.

Les avancées scientifiques proposent de nombreuses applications des UV et UV pulsées à diverses étapes de la chaîne de transformation alimentaire. Dans le cadre du projet de recherche, plusieurs objectifs sont ciblés dont l’augmentation de la durée de conservation organoleptique, la réduction de la flore microbienne contaminante et des mycotoxines, la diminution du brunissement des fruits et de leurs produits de transformation, l’amélioration de la valeur nutritive (teneur en antioxydants) et la dégradation des pesticides.  

La finalité du projet est d’offrir des produits locaux distinctifs qui répondent aux standards de qualité nutritive et organoleptique supérieurs, tout en adoptant une technologie peu énergivore et non polluante.

Cintech agroalimentaire est un organisme reconnu à titre de Centre collégial de transfert de technologie (CCTT). Affilié au Cégep de Saint-Hyacinthe, Cintech vise à accroître l’innovation et la compétitivité de l’industrie agroalimentaire québécoise par le soutien à la R et D, la recherche consommateurs et le transfert technologique.

 

 

M. Marc Leclerc, directeur adjoint au développement institutionnel et à la recherche au Cégep de Saint-Hyacinthe; Mme Jocelyne Moreau, agronome chez Canneberges L & S; M. Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe; Mme Fadia Naim, directrice générale de Cintech agroalimentaire; M. Clément Lalancette, directeur général des Producteurs de Pommes de Terre du Québec; M. Robert Déziel, gestionnaire au Bureau régional du Québec, Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG); Mme Caroline Lévesque, Gouvernement du Québec.

 

 

Source :  Sophie Bousquet, adjointe à la direction générale

Cintech agroalimentaire

450 771-4393, poste 314

sbousquet@cintech.ca

 

 

L’entreprise, une publication à l’intention des enseignants et des étudiants de l’ordre collégial

Saint-Hyacinthe, le 3 juin  2015. Dominique Lamaute, enseignant en Techniques administratives au Cégep de Saint-Hyacinthe, vient de publier, en collaboration avec d’autres enseignants de l’ordre collégial, soit  Julie Laganière, Hugues Chassé et Insaf Ben Kadhi : L’entreprise, aux éditions Chenelière Éducation. Avec déjà dix publications à son actif, Dominique Lamaute est un auteur extrêmement prolifique pour qui le monde ne stagne pas et auquel il se fait un devoir de s’adapter constamment.

L’ouvrage L’entreprise en est un d’introduction. Il s’adresse aussi bien aux étudiants de première année d’études collégiales en Techniques de comptabilité et de gestion, en Gestion de commerces ou de tout programme lié aux Techniques administratives, qu’à ceux du programme de Sciences humaines qui suivent le profil administration et qui veulent tout simplement découvrir ce qu’est l’entreprise.

Cette publication poursuit un double objectif. D’abord un objectif pédagogique qui consiste à présenter une vision globale de l’entreprise permettant ainsi à l’étudiant de découvrir les principales notions liées aux fonctions marketing, finances et comptabilité, production et opérations, ressources humaines, notions qu’il aura l’occasion d’approfondir tout au long de sa formation. Ensuite, un objectif pratique qui consiste à lui donner les premiers outils pouvant l’aider à orienter sa carrière en lui expliquant, entre autres, les possibilités qui s’offrent à lui au sein des différents services fonctionnels de l’entreprise.

Cet ouvrage rafraîchissant renferme des concepts connus, notamment la responsabilité sociale des dirigeants, la mission et la vision de l’entreprise, ainsi que des concepts nouveaux comme le développement durable, l’écoefficacité, le marketing numérique. Il regorge d’exemples issus d’entreprises connues des étudiants.

La structure conviviale de cet ouvrage favorise la progression des apprentissages chez les étudiants. Par exemple, des outils pédagogiques variés sont présentés sous la forme de rubriques innovatrices telles que « Exercice sur le pouce », « À vous de jouer », « Dans les médias » et « Ce qu’ils en pensent ». Pour accompagner cet ouvrage, du matériel Web varié est aussi proposé, ce qui permet à l’enseignant d’alimenter son cours et à l’étudiant de diversifier son mode d’apprentissage.

D’autres publications devraient voir le jour en 2016.

 

 

Source :

Nicole Tremblay

Conseillère en communication

450 773-6800 ou 514 875-4445 (Rive-Sud et Montréal), poste 2207

ntremblay@cegepsth.qc.ca

 

ACTIVITÉ « PARTENAIRE DE VOS RÉUSSITES »

Près de 200 étudiants bénéficient de bourses ou de dons

Saint-Hyacinthe, le 1er juin 2015. – Le mercredi 6 mai dernier se déroulait l’activité annuelle de la Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe qui vise à souligner et à faire connaître, en toute simplicité, les actions qu’elle a posées durant la dernière année scolaire. L’activité « Partenaire de vos réussites » s’est déroulée en présence de membres du Conseil d’administration de la Fondation, de partenaires, d’étudiants, tout spécialement de ceux qui ont bénéficié d’un appui de la Fondation durant l’année scolaire 2014‑2015, ainsi que de certains membres du personnel du Cégep.

Avec l’appui de partenaires d’affaires, la Fondation et le Cégep, par son Service à la vie étudiante, mettent en place chaque année le « Projet Partage », projet qui permet d’aider les étudiants vivant des difficultés financières parfois importantes, mais ponctuelles. C’est donc un montant de 6 800 $ qui a été ainsi remis à des étudiants durant l’année scolaire sous forme d’aide financière comme telle, sous forme d’achat de matériel scolaire, de bons d’épicerie et de bons de cafétéria. Le Supermarché IGA Benoit apporte sa généreuse contribution à ce projet de même que Coopsco Saint-Hyacinthe (cafétéria et librairie) ainsi que le Regroupement des étudiants et étudiantes du Cégep de Saint-Hyacinthe (REECSH).

La Fondation encourage les étudiants des différents programmes d’études à participer à des stages à l’étranger. En 2014-2015, ce sont 117 étudiants qui se sont partagés plus de 38 500 $ pour réaliser une douzaine de stages dans différents coins de pays, dont le Costa Rica, l’Allemagne, la France, l’Équateur, la République tchèque, le Honduras et la Belgique. Mentionnons aussi que durant la dernière année scolaire, la Fondation a remis 8 500 $ en bourses d’entrée à des finissants de 5e secondaire.

Au nom des étudiants qui ont reçu une aide de la Fondation, merci. Contribuer à la Fondation, c’est poser un geste pour l’avenir!

Quelques membres du CA de la Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe : Gratielle Gagnon, vice‑présidente; Elyse Macdonald, présidente; Yvon Gingras, secrétaire-trésorier;  et Line Robillard, administratrice.

 

La présidente du CA de la Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe, Elyse Macdonald, en compagnie d’étudiantes des programmes Techniques d’hygiène dentaire et Techniques d’éducation à l’enfance – Stage au Honduras.

 

La présidente du CA de la Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe, Elyse Macdonald, en compagnie d’étudiants en Interprétation théâtrale – Stage à Grenoble en France.

 

La présidente du CA de la Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe, Elyse Macdonald, en compagnie d’étudiants en Soins infirmiers – Stage en Équateur.

– 30 –

 

Source :          
Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe
450 773-6800 ou 514 875-4445 (Rive-Sud et Montréal), poste 2247

MC2 RÉCOMPENSE DEUX FINISSANTS EN TECHNOLOGIE DE LA MÉCANIQUE DU BÂTIMENT

Saint-Hyacinthe, le 1er juin 2015. – Le 6 mai dernier, l’entreprise Mécanique du bâtiment MC2 a décerné, pour une troisième année consécutive, deux bourses de 500 $ chacune à des étudiants finissants du programme Technologie de la mécanique du bâtiment du Cégep de Saint‑Hyacinthe.

Le récipiendaire de la première bourse est Xavier Lemieux (Saint-Hyacinthe), choisi par ses pairs pour son implication, ses qualités personnelles, sa contribution à l’ensemble du groupe des finissants et son excellence scolaire. Frédéric Darsigny (Saint-Jean-Baptiste) a reçu la deuxième bourse pour l’ensemble de son rendement scolaire. 

Félicitations aux lauréats!

De gauche à droite : Elyse Macdonald, présidente du CA de la Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe; Xavier Lemieux et Frédéric Darsigny, finissants en Technologie de la mécanique du bâtiment et lauréats; et Jean Healy, responsable de la coordination du département de Technologie de la mécanique du bâtiment.

 

– 30 –

 

Source :              

Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe

450 773-6800 ou 514 875-4445 (Rive-Sud et Montréal), poste 2247