Coopsco appuie la Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe avec un don de 25 000 $

Saint-Hyacinthe, le 26 février 2014. – C’est pour appuyer la Fondation du Cégep de Saint‑Hyacinthe dans sa mission première qui vise à soutenir financièrement les étudiants de la communauté collégiale et leurs projets de réussite que Coopsco Saint‑Hyacinthe lui a remis un don de 25 000 $ pour l’année 2014.

La remise s’est déroulée en présence de Francis Ladurantaye, président du conseil d’administration de Coopsco; Geneviève Despars, Paul Gauthier et Milagros Loayza, administrateurs; Annie Prévost, directrice générale de Coopsco Saint-Hyacinthe; Yvon Gingras, trésorier du conseil d’administration de la Fondation; et de Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint‑Hyacinthe.

Les valeurs coopératives guidant les choix de Coopsco Saint-Hyacinthe ont fait en sorte que c’est sans hésitation que le conseil d’administration a choisi d’investir dans la Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe. Les valeurs de cette dernière sont le prolongement de celles prônées par la coopérative qui croit en l’importance de redonner dans la communauté, de partager et de faire une différence.

« En tant que citoyen corporatif, Coopsco espère donner un coup de pouce aux projets en cours dans la communauté collégiale du Cégep de Saint-Hyacinthe et inspirer d’autres individus ou corporations à faire de même. Nous sommes fiers de contribuer à la persévérance et à la réussite des étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe en s’associant à la Fondation », a souligné Annie Prévost, directrice générale de Coopsco Saint‑Hyacinthe.

« La Fondation est heureuse d’accueillir un partenaire financier majeur qui croit en ce que nous faisons pour les étudiants du Cégep et qui souhaite, tout comme nous, les appuyer dans leur réussite scolaire », a déclaré Yvon Gingras, trésorier du conseil d’administration de la Fondation du Cégep de Saint‑Hyacinthe.

La Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe, avec l’aide de sa campagne majeure de financement 2012-2016, souhaite se réaliser à travers un ensemble de projets qui répondent aux besoins actuels de la clientèle étudiante :

  • Savoir reconnaître : bourses diverses
  • Savoir soutenir : soutien aux étudiants
  • Savoir faire rayonner : activités de développement pour la clientèle étudiante, et développement entrepreneurial
  • Savoir bâtir : activités de développement institutionnel et collectif, pour un meilleur milieu de vie global.

Pour en savoir plus sur la Fondation du Cégep de Saint‑Hyacinthe : www.fondationcegepsth.org.

Bas de vignette :

Annie Prévost, directrice générale de Coopsco Saint-Hyacinthe; Geneviève Despars, Milagros Loayza et Paul Gauthier, administrateurs au conseil d’administration de Coopsco Saint‑Hyacinthe; Francis Ladurantaye, président du conseil d’administration de Coopsco Saint‑Hyacinthe; Yvon Gingras, trésorier du conseil d’administration de la Fondation; et Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint‑Hyacinthe.

– 30 –

Sources :       

Annie Prévost
Directrice générale
Coopsco Saint-Hyacinthe
450 774-2727

 

Manon Lecours
Directrice adjointe au développement institutionnel
Cégep de Saint-Hyacinthe
450 773-6800,  poste 2608

La troisième production des finissants de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe

PETITES PIÈCES À GÉOMÉTRIE VARIABLE

Mise en scène de Mario Borges

Saint-Hyacinthe, le 25 février 2014. – Les finissants de l’École de théâtre du Cégep de Saint‑Hyacinthe vous invitent au troisième spectacle de la saison 2013-2014, Petites pièces à géométrie variable, dans une mise en scène de Mario Borges.

Monsieur Mario Borges a déjà mis en scène au Cégep de Saint-Hyacinthe Lancelot du lac en 2002, Le lézard noir en 2006 et Noces de sang en 2013. De plus, il avait dirigé avec brio le travail des scènes d’audition présentées au Théâtre de Quat’Sous en 2011, faisant l’objet d’un spectacle à l’École de théâtre sous le titre de Proscénium, fragments de théâtre. Une fois de plus, il a accepté de se livrer à un tel exercice. Rappelons que ces scènes d’audition, nommées cette fois Petites pièces à géométrie variable, constituent la porte d’entrée dans le métier des finissants en Interprétation théâtrale. Issu lui-même de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe en 1990, monsieur Mario Borges a beaucoup d’expérience dans la direction d’acteurs. Très impliqué dans le théâtre de création pour un public adolescent et les jeunes adultes, il a été directeur artistique et général du Théâtre Le Boléro de Saint-Hyacinthe. Il occupe actuellement les mêmes fonctions au Théâtre Bluff de Laval.

 

Assemblage d’extraits théâtraux, de couleurs et de formes diverses, ces petites pièces à géométrie variable seront l’occasion de découvrir toute l’étendue du talent de la cohorte 2014 de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe. Les treize scènes choisies, mettant en relief dix jeunes comédiens déterminés à s’engager dans le métier du théâtre, vous feront passer de la comédie au drame, de la tragédie à l’absurde et, espérons-le, résonneront pour vous spectateurs comme treize coups de théâtre portés sur la scène de la vie.                             

                                                                                                                                      Mario Borges

 

Représentations : Du vendredi 14 mars au jeudi 20 mars 2014 à 20 heures
(matinée le dimanche à 16 h – relâche le lundi) à la salle Léon-Ringuet du
Cégep Saint‑Hyacinthe – 3000, avenue Boullé.

 

Réservations : 450 773-6800  ou 514 875-4445 (Rive-Sud et Montréal), poste 2408.

 

Tarif :     10 $ (5 $ sur présentation de la carte d’étudiant).

                  Les billets sont en vente à la Coopérative étudiante du Cégep
                  et à l’entrée de la salle les soirs de représentation.

 

 

– 30 –

 

Source :           Odette Guimond

Responsable de la coordination du département d’Interprétation théâtrale

Cégep de Saint‑Hyacinthe

450 773-6800 ou  514 875-4445 (Rive-Sud et Montréal),  poste 2519

 

 

Faites connaître vos réalisations pédagogiques!

dans le cadre du 3e Salon des pratiques gagnantes des services de garde éducatifs 0-5 ans

Saint-Hyacinthe, le 13 février 2014 – À tous les passionnés du milieu des services de garde éducatifs et des autres domaines où les enfants d’âge préscolaire sont au cœur des préoccupations : les organisateurs du 3e Salon des pratiques gagnantes des services de garde éducatifs 0-5 ans sont à la recherche de nouveaux projets pour leur prochain salon qui aura lieu le 7 mai prochain au Cégep de Saint-Hyacinthe. Cet événement vise à reconnaître les initiatives en matière de pédagogie.

La conception d’une approche unique, la réalisation d’un outil d’amélioration ou d’innovation pédagogique, ou la mise en œuvre d’une pratique de travail particulière ne sont que quelques exemples de projets qui peuvent être présentés. Le but doit être le même pour tous : présenter des bénéfices tangibles pour l’éducation des enfants âgés entre 0 et 5 ans, et ce, peu importe le domaine : éducation à l’enfance, soins infirmiers, éducation spécialisée, hygiène dentaire, psychologie, diététique, éducation, etc. La date limite pour présenter un projet est le 7 mars 2014. Pour obtenir le formulaire d’inscription : www.adcpe.com (voir « Salon des pratiques gagnantes »).

Le 3e Salon des pratiques gagnantes des services de garde éducatifs 0-5 ans est organisé par l’Agence de Développement des Compétences en Petite Enfance (ADCPE), en collaboration avec le département de Techniques d’éducation à l’enfance du Cégep de Saint-Hyacinthe. Le partage d’expérience, le transfert de connaissances et les pratiques pédagogiques innovatrices seront au rendez-vous!

 

– 30 –

 

Source :  Annie Ledoux, conseillère en communication

                 Cégep de Saint-Hyacinthe

                 450 773-6800 ou 514 875-4445 (Rive-Sud et Montréal), poste 2181

Saines habitudes alimentaires : Le Cégep de Saint-Hyacinthe primé!

Saint-Hyacinthe, le 30 janvier 2014. – C’est le 29 janvier qu’avait lieu le prestigieux Gala DUX au cours duquel le Cégep de Saint-Hyacinthe a remporté le prix de la catégorie PROJETS. Le programme DUX récompense les entreprises, les OBNL, les associations corporatives et les institutions qui améliorent l’état de santé des populations par l’alimentation. La candidature du Cégep de Saint-Hyacinthe a été retenue en raison des nombreuses actions qu’il a mises de l’avant dans le cadre de son projet Orientation virage santé.

Il y a cinq ans, le Cégep de Saint-Hyacinthe s’est doté d’une politique afin de favoriser de saines habitudes alimentaires chez les étudiants et les membres du personnel. Depuis, plusieurs actions ont été réalisées pour favoriser l’adoption de saines habitudes alimentaires, par exemple : le retrait des boissons énergisantes, la restriction concernant la vente de friandises, l’ajout de nouveaux produits santé au café étudiant, la distribution de collations santé offertes gratuitement aux étudiants lors des périodes d’examens, la codification par niveau santé des produits offerts dans les machines distributrices.

Sur le plan de la promotion, mentionnons notamment le développement d’un outil interactif http://dietetistevirtuelle.cegepsth.qc.ca/, la signature d’un protocole avec le CSSS pour l’adhésion au Programme 0-5-30 Combinaison-Prévention, la publication de capsules traitant des saines habitudes alimentaires, l’embauche chaque année d’un stagiaire en Techniques de diététique pour la réalisation d’une semaine « Virage santé » destinée aux étudiants et aux employés.

Toutes ces actions ont été rendues possibles grâce à la participation d’enseignants, de membres du personnel et d’étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe. Cette belle collaboration de tous a d’ailleurs valu au Cégep l’obtention en 2012 de la certification Cégep Vert du Québec, niveau Excellence, avec la mention spéciale « Saines habitudes de vie ».

En tant qu’établissement d’enseignement offrant plusieurs programmes d’études dans le domaine de la santé et de l’alimentation, situé au centre de la Technopole agroalimentaire reconnue mondialement, le Cégep de Saint-Hyacinthe est fier d’être un acteur important dans   l’éducation de sa communauté aux saines habitudes alimentaires.

Pour connaître tous les détails concernant le programme DUX, consultez   http://programmedux.com/.

De gauche à droite : Line Robillard, directrice adjointe à la Direction des études et de la vie étudiante, Michel Gagnon, directeur des Services administratifs, Audrey Vallière, technicienne en loisirs, Fabienne St-Pierre, enseignante en éducation physique, Roger Sylvestre, directeur général, Ginette Michon, adjointe administrative, Manon Lecours,  directrice adjointe au développement institutionnel, Josée Chaput, enseignante en techniques de diététique, Annie Prévost, directrice générale de Coopsco et Marthe Duhaime (absente sur la photo), conseillère à la vie étudiante et aux communications. 

Une explosion de talents sur scène!

Finale locale 2014 de Cégeps en spectacle


Saint-Hyacinthe, le 3 février 2014.C’est le samedi 1er février qu’a eu lieu la finale locale du concours Cégeps en spectacle au Cégep de Saint-Hyacinthe. Ce grand événement culturel du réseau collégial veut promouvoir les arts de la scène et l’usage de la langue française. Plus de 300 personnes ont pu apprécier le savoir‑faire artistique des participants à travers les 10 numéros présentés sur scène.

Mathilde Richer (Mont-Saint-Hilaire), étudiante en Arts visuels, a remporté les honneurs de cette finale locale. Avec son numéro de danse intitulé Cristalline, elle a offert une prestation unique et vivifiante qui lui a valu le 1er prix, soit une bourse de 400 $ offerte par le Service à la vie étudiante du Cégep de Saint‑Hyacinthe. Prenez note qu’elle se retrouvera de nouveau sur les planches le 15 mars prochain lors de la finale régionale Centre-Est qui aura lieu au Collège Laflèche de Trois-Rivières, pour ainsi tenter d’atteindre la finale nationale.

Cette finale locale de Cégeps en spectacle a aussi fait connaître les talents de Gabrielle Laprise (Sainte-Julie), Félix Vézina (Saint-Basile-le-Grand) et Nicolas Boulé (Saint-Basile-le-Grand). Leur création musicale intitulée Violence conjugale leur a permis de remporter le 2e prix, soit une bourse de 250 $ offerte par Coopsco Saint‑Hyacinthe.

C’est Alexandre Perreault-Brault (Saint-Hyacinthe), qui a reçu le 3e prix, soit une bourse de 200 $ offerte par le Centre des arts Juliette‑Lassonde, pour sa création musicale intitulée À cœur ouvert.

Alexandre Perreault-Brault (Saint-Hyacinthe) et Marie-Félix Beauregard (Mont-Saint-Hilaire) ont remporté le prix du public : une bourse de 100 $ offerte par le Regroupement des étudiants et étudiantes du Cégep de Saint‑Hyacinthe. Leur numéro : une interprétation musicale intitulée La folie à deux.

Le jury était composé de Martin Brodeur, musicien, professeur et directeur de l’École de musique Victor; Éric Pothier, musicien dans le groupe Marco et les Torvis; Jo‑Ann Querel, professeure en Interprétation théâtrale au Cégep de Saint-Hyacinthe; Danny Morissette, professeur de danse au studio Hipnoze; et de Gilles Fontaine, directeur de production de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Lors de cette finale locale, le public a aussi pu apprécier le spectacle hors-concours du groupe musical Mauves 

Mentionnons que la production de cet événement a nécessité la collaboration de plusieurs autres étudiants qui ont œuvré à la conception des décors, de l’éclairage, du son et autres, de même que de nombreux commanditaires et membres du personnel. Notons aussi que la finale locale du concours Cégeps en spectacle est un événement s’affichant écoresponsable, c’est‑à‑dire qui intègre le développement durable à toutes les étapes de son organisation.

1er prix

De gauche à droite : Éric Pothier, membre du jury; Mathilde Richer, récipiendaire; Anne Lemieux, technicienne en loisirs au Service à la vie étudiante du Cégep de Saint-Hyacinthe; et Martin Brodeur, membre du jury.

 

2e prix

De gauche à droite : Annie Prévost, directrice de Coopsco Saint-Hyacinthe; Éric Pothier, membre du jury; Félix Vézina, Gabrielle Laprise et Nicolas Boulé, récipiendaires; et Martin Brodeur, membre du jury.

 

3e prix

De gauche à droite : Anouk Charbonneau, représentante du Centre des arts Juliette-Lassonde; et Alexandre Perreault-Brault, récipiendaire.

 

Prix public

De gauche à droite : Samy Kaâniche, représentant du Regroupement des étudiantes et étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe; Éric Pothier, membre du jury; Alexandre Perreault-Brault et Marie-Félix Beauregard, récipiendaires; et Martin Brodeur, membre du jury.