Participation des étudiants de Vatel au Grand Partage Maskoutain

Saint-Hyacinthe, le 19 décembre 2012. En cette période de Noël, et dans le cadre de leur formation de commerce et gestion hôtelière, les étudiants de Vatel Québec sont fiers d’avoir participé bénévolement aux trois premières journées du dépannage alimentaire de Noël, organisées par La Moisson Maskoutaine dans le cadre du Grand Partage Maskoutain 2012, et destinées aux personnes dans le besoin.

Les 19 étudiants participants, venus des quatre coins du monde, ont eu l’occasion de soutenir une bonne cause, en collaboration avec le Centre de Bénévolat de St‑Hyacinthe ainsi que La Moisson Maskoutaine. Le Grand Partage Maskoutain a eu lieu cette année dans les nouveaux locaux de la Moisson Maskoutaine à Saint‑Hyacinthe, du 12 au 21 décembre 2012. Soulignons qu’en 2011, cet évènement a pu répondre à 929 demandes d’aide. Aujourd’hui, dans un monde où il est plus que jamais essentiel d’exprimer notre conscience sociale, le bénévolat est une occasion de s’ouvrir aux autres et d’être solidaire auprès des personnes dans le besoin.

Vatel Québec forme des étudiants sur les différents aspects de la gestion hôtelière. Les nombreux évènements auxquels les étudiants participent pendant leurs trois années de cursus leur permettent de bien appliquer, dans le milieu professionnel, les notions apprises. Le programme « Commerce et gestion – hôtellerie internationale » est offert par la formation continue du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Venez encourager la relève et savourer un moment gourmand au restaurant pédagogique Vatel. Pour information : www.vatelquebec.ca ou 450 773 6800, poste 2279.

La première production de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe

LES CUISINIÈRES

de Carlo Goldoni, traduction, adaptation et mise en scène de Frédéric Bélanger

Saint-Hyacinthe, le 29 octobre 2012. – Les finissants de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe vous invitent à leur premier spectacle de la saison 2012-2013, Les cuisinières, dans une traduction, adaptation et mise en scène de Frédéric Bélanger. Carlo Goldoni, né à Venise en 1707 et mort en Paris en 1793, écrit tout spécialement pour le carnaval de Venise, Les cuisinières en 1755 en dialecte vénitien. Il est déjà reconnu à cette époque comme le dramaturge réformateur de la comédie italienne, auquel s’oppose le traditionnel Carlo Gozzi qui lui ravira son public et le poussera à l’exil. Digne représentant de la bourgeoisie montante, Goldoni critique la société frivole de son époque, tout en reconnaissant le pouvoir grandissant de la femme. Dans la plupart des pièces qu’il écrit pourtant à l’époque, Goldoni cherche une osmose avec son public en lui offrant de « petits divertissements, très simples, sans intrigue, mais qui plaisent ». Cette pièce de Goldoni, beaucoup moins connue et jouée que La Locandiera, par exemple, a connu un vif succès à sa création. Se situant dans une Venise glacée à la venue de l’hiver, la plus vénitienne des comédies de Goldoni n’a été montée en France pour la première fois qu’en 2006, se rattachant à la modernité, de par sa structure fragmentée, morcelée. 

La pièce dont il s’agit est plus amusante qu’instructive. Les cuisinières de Venise doivent avoir pour privilège incontestable un jour libre dans le courant du carnaval, pour l’employer uniquement à se divertir; et les femmes de cet état renonceraient aux meilleures conditions, plutôt que de perdre le droit de cette journée… Comédie en vers, sujet vénitien, les jours gras: pouvait-elle manquer son coup!

Les Mémoires de Carlo Goldoni

Qui choisir de plus apte à traduire, à adapter et à mettre en scène ce texte italien méconnu, ces petites gens et ces femmes pittoresques éprises de liberté et d’expression, que le jeune et prometteur Frédéric Bélanger, reconnu pour son inventivité depuis sa sortie de l’École Nationale de Théâtre comme interprète en 2001? En nomination en 2002 pour le Prix Reichenbach pour la relève au TNM (comme interprète) et en 2009 pour le Prix de la Critique (catégorie Jeune public pour la mise en scène) pour Les aventures de Lagardère, Frédéric Bélanger est associé par les enfants depuis 2006 au rôle de Youi dans Toc, Toc, Toc ! Membre fondateur en 2005 du Théâtre Advienne que pourra, le metteur en scène a offert au grand public Le dépit amoureux de Molière (2006) et Le Distrait de Regnard (2011-2012). Souvent traducteur et adaptateur, il a dirigé avec brio D’Artagnan et les trois mousquetaires (2007- 2008), Le Chat Botté (2008), mais aussi La Fausse Malade de Goldoni (2008-2009).

 

Représentations  

du vendredi 30 novembre au jeudi 6 décembre 2012 à 20 heures (matinée le
dimanche à 16 h, relâche le lundi) à la salle Léon-Ringuet du Cégep de
Saint-Hyacinthe – 3000, avenue Boullé.

Réservations

450 773-6800 ou 514 875-4445 (Rive-Sud et Montréal), poste 2408

Tarif

10 $ (5 $ sur présentation de la carte d’étudiant)
Les billets sont en vente à la Coopérative étudiante du Cégep et à l’entrée de la
salle les soirs de représentation.

 

 

– 30 –