Une enseignante du Cégep de Saint-Hyacinthe publie un livre portant sur la gestion des services alimentaires

Montréal, le 14 février 2012 Lise Lecours, enseignante en Techniques de diététique au Cégep de Saint-Hyacinthe et membre de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec, vient de publier un livre intitulé Gestion des services alimentaires.

Le contexte actuel de la restauration collective pose plusieurs défis, que ce soit en cafétéria scolaire, en milieu hospitalier ou en service de garde à l’enfance. Et personne ne peut s’improviser gestionnaire d’un service alimentaire. Clientèle préoccupée par sa santé, nouveaux besoins d’une population vieillissante, exigences accrues en matière d’hygiène et de salubrité, et présence de politiques alimentaires ne sont que quelques exemples de facteurs qui contribuent à la complexité de ce domaine en constante évolution.


Voici comment l’auteure décrit son livre : « Cet ouvrage, bien que conçu pour le monde de l’enseignement, se veut d’abord un outil pratique pour tout gestionnaire actuel ou futur, en formation ou non. Il regorge d’informations utiles à toute personne qui veut apprivoiser le monde des services alimentaires en milieu institutionnel et qui veut se doter de démarches rigoureuses de gestion notamment en ce qui a trait à l’élaboration d’un menu, à la standardisation des recettes ou encore à l’approvisionnement. »


L’ouvrage répond donc à un besoin réel et concret et s’adresse à tous ceux et celles qui suivent un cours de base dans ce domaine ou qui occupent un emploi en gestion des services alimentaires. Il permet de développer, entre autres, certaines compétences du programme de Techniques de diététique :



  • adapter un cycle de menus,

  • coordonner la distribution et le service des repas,

  • assurer l’approvisionnement en produits et services,

  • coordonner la production des mets,

ainsi que certaines compétences d’autres programmes, par exemple du programme de Gestion d’un établissement de restauration.


Les contenus sont organisés en 11 chapitres traitant de l’industrie des services alimentaires, des notions de gestion, du concept de qualité, du menu, de la standardisation des recettes, de l’approvisionnement, de la réception de la marchandise et de l’entreposage, de la production, de la distribution, de l’organisation du travail, et de la productivité des ressources humaines.


Chaque chapitre vise des objectifs clairement formulés, s’ouvre sur un résumé, et se termine avec des questions de révision et des suggestions de projets pour l’approfondissement et la consolidation des apprentissages. Les chapitres comportent de nombreux tableaux, figures et encadrés ainsi que des exemples d’outils de travail que l’étudiant pourra réutiliser dans le cadre de ses stages ou de son emploi. Un glossaire et un index complètent le manuel.


Lise Lecours a bénéficié du support du Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD). Ce Centre conçoit, à l’intention du personnel enseignant et des élèves de l’ensemble du réseau collégial du Québec, des ressources informatisées et des documents imprimés. Le choix des projets s’effectue dans le cadre d’un appel de projets annuels. Pour tout projet approuvé, le CCDMD fournit aux enseignants l’encadrement pédagogique, technique et administratif nécessaire tout au long des étapes de la production du matériel.


Le livre est disponible à la Coopérative étudiante du Cégep de Saint-Hyacinthe et chez Chenelière Éducation, le distributeur du CCDMD.


-30-

De bons et nourrissants biscuits feront le plaisir de résidents du CSSS Memphrémagog grâce à des étudiantes de Techniques de diététique

Saint-Hyacinthe, le 16 février 2012. Le jeudi 9 février 2012, les étudiantes du cours Projet en technologie des aliments du programme de Techniques de diététique recevaient une diplômée du Cégep Saint-Hyacinthe, Mme Sophie Lessard, technicienne en diététique et assistante chef en gestion au CSSS Memphrémagog.

 Ce CSSS désire produire des aliments enrichis, répondant à des critères nutritionnels spécifiques énoncés dans sa politique alimentaire, afin de maximiser le support nutritionnel offert à une clientèle nécessitant parfois la prise de suppléments alimentaires.


Les différents groupes d’étudiantes de ce cours ont été invités à formuler une recette de base pour des biscuits à l’avoine enrichis de protéines et déclinée en plusieurs saveurs : datte, banane et son, compote de pommes, compote de poires, compote de salade de fruits ou cacao. Les différents groupes d’étudiantes ont fait goûter leurs biscuits à Mme Lessard qui, par la suite,  présentera  ses coups de cœur au CSSS; le choix final sera cuisiné à grande échelle au service alimentaire du centre hospitalier pour les patients du CSSS.  


Ce projet a été initié par Sylvie Landry, enseignante en Techniques de diététique. Il permet aux étudiantes de troisième année de mettre à profit leurs connaissances et compétences  à la veille d’être en stage en milieu de travail.

Le Cégep de Saint-Hyacinthe offre une formation d’appoint en hygiène dentaire pour dentistes formés à l’étranger

Saint-Hyacinthe, le 2 février 2012.Le Cégep de Saint-Hyacinthe accueillait récemment sa première cohorte de dentistes formés à l’étranger pour une formation d’appoint en vue de pratiquer la profession d’hygiéniste dentaire. Cette cohorte composée de 24 adultes en provenance, notamment, de l’Algérie, de la Colombie et de la Bulgarie, a ainsi entrepris, le lundi 23 janvier, une formation intensive d’une durée de 870 heures qui se terminera en août 2012.

Lorsqu’il est arrivé au Québec il y aura bientôt cinq ans, M. Nabil Lerari, un étudiant du programme, avait déjà complété une formation en chirurgie dentaire à l’Université d’Alger. La décision de venir au Québec avait été prise dans le cadre d’un grand projet de réussite familial. Pendant que son épouse suivait des cours en soins infirmiers, il s’est consacré à ses trois enfants. Il peut maintenant s’inscrire  à ce programme en hygiène dentaire. « Je veux souligner le travail exemplaire de l’équipe de Synor qui s’occupe de ce programme;  mes collègues et moi  voulons être à la hauteur, et nous nous engageons à réussir. Nous sommes des  pionniers, et ce simple fait nous donne d’immenses responsabilités », de préciser M. Lerari.


Cette formation comporte 50 % de cours théoriques et de laboratoires, et 50 % de stages en clinique. Les stages se dérouleront de mai à août à la Clinique d’hygiène dentaire du Cégep qui, pour une première année, sera ouverte tout l’été.  À compter du 21 mai,  la population de la région pourra prendre rendez-vous.


À la fin de ce programme reconnu par l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec, ces étudiants obtiendront leur droit de pratique. Selon Services Canada et Emploi-Québec, les perspectives d’emploi dans ce secteur sont favorables et pourraient augmenter fortement au cours des prochaines années. De fait,  depuis 2006, la demande de soins dentaires est de plus en plus diversifiée et est en croissance, ce qui génère des besoins de main-d’œuvre à la fois au sein des professions de dentistes et d’hygiénistes dentaires. Le taux de placement des diplômés de ce secteur frôle d’ailleurs les 100 %.


L’objectif de ce programme est de favoriser l’intégration sur le marché du travail de candidats immigrants à la profession d’hygiéniste dentaire. Mentionnons que ce programme d’études a été mis en place par SYNOR, Centre de services aux entreprises du Cégep de Saint-Hyacinthe, grâce à la collaboration du département de Techniques d’hygiène dentaire du Cégep, du Service de la formation continue Humanis du Cégep de Chicoutimi et du Collège François-Xavier-Garneau, en partenariat avec l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec et le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport,  Pour toute information complémentaire sur ce programme,  contacter le Service de la formation continue du Cégep au 450 773-6800 ou 514 875-4445 (Rive-Sud et Montréal), poste 2281.


Photo : La première cohorte de dentistes formés à l’étranger inscrits à la formation d’appoint en hygiène dentaire au Cégep de Saint-Hyacinthe

Incendie au terminus d’autobus de Saint-Hyacinthe

UN INCENDIE OBLIGE LA VILLE DE SAINT-HYACINTHE À DÉPLACER LE SERVICE DE TERMINUS D’AUTOBUS

Saint-Hyacinthe, le vendredi 3 février 2012 – La Ville de Saint-Hyacinthe souhaite aviser la population maskoutaine que les activités du Terminus d’autobus de Saint-Hyacinthe sont déplacées en raison d’un incendie majeur survenu jeudi en fin de journée. Notez que les services d’autobus locaux et régionaux demeurent fonctionnels.

Jusqu’à nouvel ordre, le service de terminus est localisé à l’ancien restaurant Le Géant Timothé, situé au 600 avenue Mondor. Les billets sont en vente sur place et un arrêt supplémentaire a été ajouté à cet endroit.


Pour toute information, contactez le 450 778-8300.


-30-