Les étudiants disent OUI à la passe universelle à 74%!

Saint-Hyacinthe, le mercredi 23 février 2011. – Le Cégep de Saint-Hyacinthe et ses partenaires que sont la Ville de Saint-Hyacinthe, le Conseil Intermunicipal de Transport de la Vallée du Richelieu (CITVR), la MRC des Maskoutains et le Regroupement des Étudiants et Étudiantes du Cégep de Saint-Hyacinthe (RÉÉCSH), étaient fiers d’annoncer cet après-midi que le projet de passe universelle de transport collectif et de covoiturage se concrétisera dès la rentrée scolaire de l’automne 2011 pour tous les étudiants inscrits à temps plein au secteur ordinaire ainsi que ceux du programme de gestion du tourisme et de l’hôtellerie internationale – Vatel Québec.

En effet, c’est lors d’un référendum tenu du 5 au 13 février dernier que les étudiants ont eu la chance de se prononcer sur le projet. «Ainsi, le trois quart de la population étudiante a pris part au sondage et les étudiants ont voté… OUI À 74 %! Aujourd’hui, les étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe ont pris la décision d’améliorer le sort de demain», d’annoncer M. Alexandre Perras, président du RÉÉCSH.

LogosLogosLes partenaires ont tenu à exprimer leur enthousiasme envers l’acceptation et l’implantation de cette passe écolo. Ainsi, Madame Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, a tenu à féliciter le RÉÉCSH pour son implication et son leadership dans ce dossier : «Nous pouvons certainement être fiers du résultat du référendum qui confirme l’adhésion des étudiants et des étudiantes à ce beau projet d’avenir».

M. Claude Bernier était également présent en tant que Maire de la Ville de Saint-Hyacinthe, mais aussi à titre de président du CITVR. Il a tenu à mentionner que des efforts seront faits autant par la Ville de Saint-Hyacinthe que par le CITVR pour satisfaire la clientèle étudiante: «Je peux vous assurer que ces deux organisations s’appliqueront à relever avec dynamisme ce défi qui leur est maintenant proposé».

Par conséquent, le Cégep a accueilli le résultat du référendum ainsi que l’enthousiasme des partenaires comme un gage de réussite : «Quand nous avons constaté que les étudiants avaient dit OUI à 74 %, il était évident pour nous qu’ils voulaient que ce projet se concrétise. Constatant également le travail et l’enthousiasme des partenaires transporteurs dans ce projet, le Conseil d’administration a décidé de donner son aval à l’unanimité afin que cette passe écolo soit instaurée dès la rentrée de l’automne 2011 », d’affirmer M. Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe.

M. Sylvestre a, par ailleurs, tenu à souligner l’implication et la réponse positive des étudiants pour ce projet de développement durable : «Je tiens, en mon nom personnel ainsi qu’au nom des membres du conseil d’administration, à féliciter les étudiants qui ont su aller au-delà de leur propre intérêt et voir au bien-être collectif en contribuant avec nous à offrir aux générations futures d’étudiants un Cégep plus vert, plus accessible. Nous percevons l’acceptation de cette passe écolo comme étant une belle démonstration de solidarité et de conscience sociale», de conclure M. Sylvestre.

Rappelons que ce projet permettra aux étudiants d’avoir accès à tous les services de transport en commun de la Ville de Saint-Hyacinthe, du CITVR et de la MRC des Maskoutains pour la modique somme de 50 $ par session. De plus, ceux n’ayant pas accès à ces services pourront se faire rembourser leur vignette de stationnement en covoiturant à trois et plus dans le même véhicule. Ce projet a aussi pour but de: contribuer à réduire les gaz à effet de serre; améliorer la sécurité routière des étudiants; faciliter l’accès aux études et réduire les frais de transport. La passe écolo sera disponible dès la rentrée scolaire de l’automne 2011.

Examen professionnel de l’Ordre des infirmières et infirmiers

D’EXCELLENTS RÉSULTATS POUR LES DIPLÔMÉES EN SOINS INFIRMIERS DU CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE

Saint-Hyacinthe, le 18 février 2011. – Au mois de septembre 2010 avait lieu l’examen professionnel de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ). Pas moins de 1995 candidates du Québec se sont présentées, pour une première fois, à l’examen professionnel de l’OIIQ. Parmi elles, 35 étaient des diplômées du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Le taux de réussite des candidates représentant notre Collège a été de 91,4 % comparativement au taux de réussite général de la province qui a été de 77,1 %. Le Cégep de Saint-Hyacinthe occupe ainsi le deuxième rang sur les 38 établissements d’enseignement (incluant les universités) présentant plus de 20 diplômées à cet examen et se classe, encore cette année avec un résultat supérieur à la moyenne. Cette deuxième place vaut tant pour la réussite de l’épreuve pratique que de l’épreuve écrite. Et encore mieux, si l’on regarde le taux de réussite cumulatif des dix dernières sessions d’examens ou des cinq dernières années, soit depuis mars 2006, le Cégep de Saint-Hyacinthe occupe la première place avec une note de 94,0 %.

Mentionnons que cet examen professionnel est la dernière étape qui mène à l’obtention du permis d’exercice de la profession d’infirmière au Québec. L’OIIQ remplit ainsi son mandat de protection du public en s’assurant que les candidates sont aptes à exercer la profession. Cet examen professionnel vise à évaluer l’intégration des savoirs requis, des habiletés et du jugement nécessaires pour résoudre les situations cliniques qui se présentent dans la pratique courante d’une infirmière débutante. Dans cette optique, il est centré sur la pratique actuelle des soins infirmiers.

Le Cégep de Saint-Hyacinthe est très fier de la réussite de la dernière cohorte de finissantes en Soins infirmiers et félicite toutes les enseignantes et enseignants qui ont participé à leur formation. Les résultats obtenus démontrent bien la qualité de l’enseignement offert par le Cégep de Saint-Hyacinthe ainsi que l’excellence de ses diplômées. Rappelons que le Cégep offre une formation infirmière intégrée (DEC-BAC) qui permet aux titulaires d’un DEC en Soins infirmiers du Cégep de Saint-Hyacinthe d’obtenir un baccalauréat en Sciences infirmières en deux ans à l’Université de Sherbrooke ou dans n’importe quelle autre université du Québec qui offre ce programme.

Un étudiant en Interprétation théâtrale remportent le 1er prix.

Finale locale 2011 de Cégeps en spectacle

Saint-Hyacinthe, le 1er février 2011. – C’est le vendredi 28 janvier qu’a eu lieu la finale locale du concours Cégeps en spectacle au Cégep de Saint-Hyacinthe. Ce grand événement culturel du réseau collégial veut promouvoir les arts de la scène et l’usage de la langue française. C’est devant 420 personnes présentes à la salle Léon-Ringuet du Cégep de Saint Hyacinthe que les 12 participants ont pu démontrer leur savoir-faire artistique.

Benjamin Déziel (Granby), étudiant en Interprétation théâtrale, a remporté les honneurs de cette finale locale. Sa présence sur scène et l’originalité de son numéro de clownerie intitulé « Chassusures » lui a valu le 1er prix, soit une bourse de 400 $ offerte par le Service à la vie étudiante du Cégep de Saint Hyacinthe. Prenez note que Benjamin se retrouvera de nouveau sur les planches le 19 mars prochain lors de la finale régionale Centre-Est qui aura lieu au Cégep de Drummondville, pour ainsi tenter d’atteindre la finale nationale.

Cette finale locale de Cégeps en spectacle a aussi confirmé le talent de Léonie St-Onge (Trois-Rivières), étudiante en Interprétation théâtrale. Sa création humoristique intitulée « Pour l’amour des cochons » lui a permis de remporter le 2e prix, soit une bourse de 250 $ offerte par la microbrasserie Le Bilboquet.

C’est Sarah Anne Parent (Candiac) et Marjolaine Morasse (Saint-Basile-Le-Grand), étudiantes en Interprétation théâtrale, qui ont reçu le 3e prix, soit une bourse de 200 $ offerte par Coopsco Saint Hyacinthe, avec une interprétation musicale intitulée « Chimères par une nuit d’étoiles ». Enfin, c’est Dominique Roy (Mont-Saint-Hilaire), étudiant en Sciences humaines, avec sa création musicale « Mademoiselle » qui a remporté le prix du public : une bourse de 100 $ offerte par le Regroupement des étudiants et étudiantes du Cégep de Saint Hyacinthe.

Le jury était composé de Johanne Dufresne, propriétaire et enseignante à l’école de musique L’Avant Scène; Olenny Pelletier, propriétaire du studio de danse Hipnoze et interprète professionnelle en danse hip-hop et contemporaine; Richard Blackburn, directeur général et artistique du Théâtre de la dame de coeur; Sébastien Russel, humoriste diplômé de l’École Nationale de l’humour; et de Jean-François Tétreault, propriétaire de Fréquence Le disquaire et membre du Conseil de la culture de Saint-Hyacinthe.

Lors de cette finale locale, le public a aussi pu apprécier le spectacle hors-concours du groupe BERNADETTE. Cette formation québécoise qui allie le folk, le style manouche et pop pour offrir une musique festive a su charmer son public.

Mentionnons que la production de cet événement a nécessité la collaboration de plusieurs autres étudiants qui ont œuvré à la conception des décors, de l’éclairage, du son et autres, de même que de nombreux commanditaires et membres du personnel.

De gauche à droite : Anne Lemieux, technicienne en loisirs au Service à la vie étudiante du Cégep de Saint-Hyacinthe; Benjamin Déziel, récipiendaires du 1er prix; Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe; et Richard Blackburn, représentant du jury.

1er prix : 
De gauche à droite : Anne Lemieux, technicienne en loisirs au Service à la vie étudiante du Cégep de Saint-Hyacinthe; Benjamin Déziel, récipiendaires du 1er prix; Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe; et Richard Blackburn, représentant du jury.

 

De gauche à droite : Benoit Grisé, représentant de la microbrasserie Le Bilboquet; Léonie St-Onge, récipiendaire du 2e prix; Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe; et Richard Blackburn, représentant du jury.

2e prix : 
De gauche à droite : Benoit Grisé, représentant de la microbrasserie Le Bilboquet; Léonie St-Onge, récipiendaire du 2e prix; Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe; et Richard Blackburn, représentant du jury.

 

De gauche à droite : Anne Lemieux, pour la Coopérative étudiante des maisons d’enseignement de Saint Hyacinthe; Sarah Anne Parent et Marjolaine Morasse, récipiendaires du 3e prix; Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe; et Richard Blackburn, représentant du jury.

3e prix : 
De gauche à droite : Anne Lemieux, pour la Coopérative étudiante des maisons d’enseignement de Saint Hyacinthe; Sarah Anne Parent et Marjolaine Morasse, récipiendaires du 3e prix; Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe; et Richard Blackburn, représentant du jury.

 

De gauche à droite : Alexandre Perras du Regroupement des étudiants et étudiantes du Cégep de Saint-Hyacinthe; Dominic Roy, récipiendaire du prix du public; Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe; et Richard Blackburn, représentant du jury.

Prix du public : 
De gauche à droite : Alexandre Perras du Regroupement des étudiants et étudiantes du Cégep de Saint-Hyacinthe; Dominic Roy, récipiendaire du prix du public; Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe; et Richard Blackburn, représentant du jury.