Forme d’entrevues

Chaque entreprise, voire chaque recruteur, a ses préférences quant au style d’entrevue employé. Certaines entrevues sont très informelles, alors que d’autres sont très structurées. Les candidats peuvent être convoqués devant un comité de sélection alors que d’autres participeront à des mises en situation de groupe. L’entreprise peut également combiner plusieurs types d’entrevues pour permettre aux candidats d’évoluer dans diverses situations.

Voici donc quelques informations concernant les principales formes d’entrevues. Celles-ci devraient vous permettre de parfaire votre préparation et de faire face à la plupart des situations.

La préentrevue téléphonique

Certains employeurs jugent efficace de faire quelques vérifications par téléphone avant de convoquer des candidats en entrevue. Ces préentrevues téléphoniques, généralement très courtes, leur permettent d’épargner beaucoup de temps.

Les recruteurs peuvent ainsi:

  • déceler certains aspects de votre personnalité;
  • vérifier votre motivation à obtenir un emploi dans leur entreprise;
  • obtenir des précisions relatives à votre lettre de présentation ou à votre curriculum vitæ;
  • demander des références professionnelles;
  • valider votre disponibilité;
  • demander des documents supplémentaires (votre portfolio, par exemple).

Si vous contactez un employeur sans qu’il y ait de poste annoncé (candidature spontanée), il pourrait en profiter pour vous poser quelques questions. Selon les circonstances, il est possible qu’il vous demande ensuite de lui faire parvenir votre curriculum vitæ pour le garder en banque. Il s’agit d’une occasion formidable de vous faire valoir et de peut-être vérifier si un poste sera bientôt à combler, ou si l’entreprise prévoit prendre de l’expansion dans un avenir rapproché.

Selon le déroulement de la préentrevue, l’employeur décidera si une entrevue en personne est souhaitée. La préentrevue vous laisse peu de temps pour faire bonne impression, d’autant plus que vous serez probablement contacté sans préavis. Sachez également que la préentrevue téléphonique pourrait être menée par un adjoint du recruteur ou un responsable du secrétariat.

Pour ne pas être pris au dépourvu lors d’une préentrevue téléphonique:

  • gardez à proximité une liste des employeurs que vous avez contactés ou à qui vous avez acheminé votre curriculum vitæ; vous pourrez identifier plus facilement qui est au bout du fil;
  • préparez quelques réponses à certaines questions fréquentes au sujet de votre formation, vos diplômes, votre maîtrise du français et de l’anglais et votre capacité à vous déplacer facilement, par exemple;
  • conservez aussi une copie de votre curriculum vitæ à la portée de la main; vous pourrez le consulter en discutant;
  • assurez-vous que vous pouvez être joint facilement et que le message de votre répondeur est des plus professionnels;
  • parlez clairement et avec assurance; votre voix et votre attitude sont des atouts précieux lors d’une conversation téléphonique;
  • informez les membres de la maisonnée que vous êtes en recherche de stage ou d’emploi et demandez-leur de répondre au téléphone poliment.

L’entrevue téléphonique

L’entrevue téléphonique est utilisée dans certains cas, en particulier si le candidat habite à une bonne distance de l’entreprise. Elle peut avoir une durée similaire à l’entrevue en personne. Vous devez donc vous préparer de la même façon et ne pas négliger vos recherches sur l’entreprise. Elle représente, tout comme l’entrevue traditionnelle, une occasion unique de vous informer sur l’employeur. Notez que vous pouvez avoir plus d’un interlocuteur au bout du fil. Dans ce cas, l’une des personnes pourrait assurer le leadership de l’entretien, alors que la ou les autres personnes interviendraient occasionnellement.

L’entrevue téléphonique comporte quelques avantages:

  • vous serez probablement moins intimidé;
  • vous pourrez consulter facilement, en toute discrétion, vos notes, votre curriculum vitæ ou tout autre document;
  • vous ne risquez pas de faire de faux pas en matière vestimentaire.

Quelques conseils s’imposent:

  • utilisez un bon appareil téléphonique. Évitez le téléphone cellulaire;
  • prenez l’appel dans une pièce calme où il n’y a pas de bruits ambiants;
  • ayez tous les documents pertinents devant vous, incluant votre liste de questions;
  • assurez-vous d’avoir du papier, un crayon et votre agenda;
  • tenez-vous droit, assis à une table ou à un bureau. Pourquoi même ne pas soigner votre tenue pour vous mettre dans l’ambiance et vous sentir confiant;
  • parlez fort et énoncez clairement, utilisez un ton confiant et ouvert, évitez les longues explications et n’interrompez pas votre interlocuteur;
  • laissez à l’employeur le leadership de l’entretien;
  • soyez prêt à répondre à certaines questions en anglais, si l’emploi exige le bilinguisme;
  • demeurez professionnel, même si l’entrevue prend l’allure d’une conversation décontractée;
  • soyez particulièrement attentif afin d’enregistrer toute information pertinente sur l’entreprise et sur l’intérêt manifesté par le recruteur.

L’entrevue en personne

L’entrevue en personne est le type d’entretien le plus utilisé par les employeurs. Le candidat se rend habituellement à l’entreprise pour rencontrer individuellement un ou plusieurs recruteurs. Il est aussi possible que le recruteur propose au candidat de rencontrer les membres de l’équipe de travail et de visiter l’entreprise ou le département où un poste est à pourvoir.

La durée de ce type d’entretien d’embauche peut varier de quelques minutes à une heure. Si une seconde entrevue est prévue au processus de sélection, il est possible que cette première rencontre soit relativement courte afin de faire une première sélection. Ne soyez donc pas surpris si la rencontre se termine en dix minutes, cela ne veut pas dire que vous ne serez pas convoqué une deuxième fois.

L’entrevue de groupe

L’entrevue de groupe est relativement rare. Elle nécessite souvent la présence de plus d’un recruteur afin de colliger les informations sur les attitudes, les capacités et les comportements relatifs à chaque candidat. Elle peut être employée dans certains contextes, lorsque, par exemple, le travail en équipe est au cœur des tâches quotidiennes.

Ce type d’entrevue permet aux recruteurs de vérifier si les candidats sont capables:

  • d’interagir les uns avec les autres;
  • de défendre leurs idées;
  • d’écouter et d’interpréter adéquatement les autres points de vue;
  • de concilier des positions divergentes;
  • de faire preuve d’ouverture d’esprit;
  • d’élaborer des solutions;
  • d’assurer un leadership;
  • etc.

Parfois intimidante au début, cette entrevue donne l’occasion aux candidats de faire valoir leurs qualités relationnelles et leur savoir-être lors de mises en situation. C’est une occasion rêvée pour les personnes extraverties et loquaces de se mettre en évidence. Elle sera plus exigeante pour les gens réservés qui devront faire un effort supplémentaire pour retenir l’attention des recruteurs. Toutefois, leurs interventions retiendront peut-être davantage l’attention si elles sont judicieuses. Il s’agit donc d’être habile et d’intervenir au bon moment. Habituellement, les candidats doivent travailler en collaboration pour résoudre un problème ou développer un projet.

L’entrevue devant un comité de sélection

Passer une entrevue devant plusieurs recruteurs peut être particulièrement intimidant. Pourtant, ce type d’entrevue a l’avantage de permettre à l’entreprise de faire une évaluation objective des candidats. Soyez donc à l’aise, vous avez au moins la certitude que votre dossier sera examiné avec équité. Lors de ce type d’entrevue, vos interlocuteurs se partageront probablement les tâches : poser les questions, prendre des notes, participer aux simulations ou observer vos réactions, etc. Voici comment tirer votre épingle du jeu.

  • À votre arrivée, serrez la main de chaque personne présente en établissant un bon contact visuel. Lorsque vous répondez aux questions, regardez non seulement la personne qui vous questionne, mais aussi les autres membres du comité de sélection.
  • Dans le cas d’une mise en situation, et plus particulièrement d’un jeu de rôles, concentrez votre attention sur votre interlocuteur. Les autres personnes présentes voudront savoir si vous pouvez vous concentrer sur une situation imaginaire, vous n’avez donc pas besoin de prendre les autres recruteurs à témoin.
  • Observez attentivement les membres du comité de sélection. Si l’un d’entre eux démontre des signes de distraction, regardez-le plus souvent que les autres. Même chose, si l’une des personnes semble avoir une plus grande influence ou davantage de leadership. Si vous sentez un certain désintérêt, assurez-vous de ne pas fournir de réponses trop longues ou de vous perdre dans le récit d’anecdotes peu pertinentes.
  • Plusieurs personnes vous observent; attention au langage non verbal.

Les tests de sélection et les mises en situation

Au cours de l’entrevue, vous pourriez être appelé à participer à des mises en situation ou à des jeux de rôles. Le recruteur peut ainsi vérifier votre capacité à réagir dans divers contextes propres au secteur d’activité et au poste à combler. Cette approche permet de vérifier votre capacité d’écoute, de négociation et d’affirmation.

Dans d’autres contextes de travail, il sera nécessaire pour l’employeur de vérifier votre maîtrise de certaines techniques, du français écrit, ou encore de certains logiciels. Vous devrez alors réaliser certaines tâches dans un temps limité qui seront d’autant plus faciles si vous avez révisé quelques notions pertinentes avant l’entrevue. Un peu de préparation pourrait faire toute la différence. D’ailleurs, lorsque vous serez convoqué, il serait tout à fait de mise de demander si des tests de vérification des compétences sont prévus.

L’entrevue en anglais

Les fonctions liées à l’emploi ou au stage qui vous intéresse exigent que vous employiez l’anglais ou une autre langue? Ne surévaluez surtout pas vos compétences linguistiques lorsque vous soumettez votre candidature. Cela pourrait jouer contre vous. Dans le contexte de mondialisation actuel, il est tout à fait probable qu’une entreprise entretienne des relations d’affaires avec des clients ou des partenaires situés à l’étranger. Si c’est le cas, l’employeur souhaitera vérifier votre degré de maîtrise. Une partie, sinon la totalité de l’entrevue, pourrait donc se dérouler dans cette langue.

Selon votre degré de maîtrise de l’anglais, rafraîchissez vos compétences dans les jours qui précèdent votre entrevue:

  • en écoutant la radio;
  • en regardant la télévision en anglais;
  • en lisant les journaux anglophones;
  • en discutant avec des gens de votre entourage qui sont bilingues;
  • en consultant les sites anglophones de votre secteur d’activité pour maîtriser le vocabulaire spécialisé.

Lors de l’entrevue:

  • soyez attentif à votre prononciation;
  • n’essayez pas de parler trop rapidement;
  • utilisez un vocabulaire en lien avec les tâches et les responsabilités associées au poste qui vous intéresse.

Lisez la suite… Avant l’entrevue