La ligne bleue par Aude Moreau

Date réalisation : 2013

Technique utilisée : Impression numérique (encres sur papier photo satiné)

Dimensions de l'oeuvre : 50 x 220 cm

Descriptif

D’abord appréciée pour ses qualités formelles, l’œuvre se rattache à un plus vaste projet dont elle constitue en quelque sorte la maquette. L’artiste projette de réaliser une intervention monumentale dans le quartier financier de Manhattan, une fois la nuit tombée. À même l’éclairage des édifices à bureaux qui s’étirent en hauteur, elle fera apparaître dans le ciel une série de lumières bleues, traçant entre elles un trait virtuel à 63 m. Il s’agit de la hauteur à laquelle l’eau des océans monterait, ont calculé les scientifiques, advenant la fonte subite de tous les glaciers de la planète.

Dans la ville célèbre justement pour son « skyline », Aude Moreau cherche ainsi à tendre un lien entre le monde de la finance et les catastrophes environnementales. En travaillant avec l’architecture et l’espace urbain, elle rend compte in situ et symboliquement des aspects socioéconomiques rattachés à la façon d’occuper les territoires physiques et immatériels, comme en 2009 où elle a fait s’illuminer le mot « SORTIR » sur la Tour de la Bourse à Montréal. L’artiste apprivoise l’envergure de ses sujets à travers des étapes préparatoires, faisant de chacune d’elles des œuvres à part entière. Avec le paysage newyorkais, elle a déjà réalisé une vidéo qui filmait les édifices de Manhattan. La lenteur soignée du geste, son calme, soulignait par opposition les réalités se trouvant derrière les façades, que ce soit l’appétit dévorant de Wall Street ou la vanité de la Freedom Tower en construction.