Cueillette I par Andréanne Godin

Date réalisation : 2013

Technique utilisée : Encre acrylique sur papier coton

Dimensions de l'oeuvre : 19 x 29 cm

Descriptif

Andréanne Godin pratique le genre du paysage afin de révéler les rapports de l’humain avec la nature. Le territoire qu’elle a dessiné est apprécié pour ses petits fruits, lesquels sont toutefois absents de l’image. Outre les rochers bien visibles, rendus avec un souci maniaque, l’image présente en négatif les végétaux qui s’offrent uniquement à travers leur silhouette. Par ce procédé, l’artiste suggère peut-être la fin de la saison des cueillettes ou bien la béance d’une ressource tarie. Elle pointe ainsi la fragile impermanence de la nature et les expériences que nous en faisons à travers le temps.

Son art cultive aussi un regard critique sur l’exploitation de la nature par les humains. Le cas de l’industrie minière et la façon dont les intérêts commerciaux mettent en péril le bien commun ont marqué l’artiste qui a pu en observer le phénomène à Val-d’Or, sa ville natale. La trouée dans Cueillette métaphorise une violente opération de soustraction et peut évoquer les mines à ciel ouvert qui ont pullulé au fil du temps, souvent aux abords des maisons. L’artiste a également traité le sujet sous forme d’installation avec Le Mur (2013) où elle a mis en scène une montagne de rochers tricotée en laine et des bleuets en graphite déposés sur un socle. À travers la combinaison de ces techniques, qui s’ajoutent au dessin, l’artiste évoque le réaménagement, la raréfaction et la préservation de la ressource. Elle cherche à traduire l’expérience d’un territoire à tout jamais défiguré.