Blow par Michael Robinson

Date réalisation : 2005

Descriptif

Dans cette œuvre a priori abstraite, Michael A. Robinson a travaillé un motif qui lui est cher : l’explosion. Les deux points noirs concentrés s’étoilent effectivement vers l’extérieur en démultipliant les lignes droites dont la direction suggère l’expansion dans l’espace et le déplacement véloce de la matière. En arrière-plan, des volumes semblent flotter dans un fond indéfini et traduisent un autre type de mouvement, en l’occurrence plus lent. Ayant eu recours à l’ordinateur pour réaliser ce dessin, l’artiste a également traité le motif de l’explosion en sculpture, œuvres qu’il a d’ailleurs exposées en même temps que ce dessin. Il a notamment assemblé des outils de travail (chevalet, escabeau, lampe, vadrouille, balai, ventilateur, etc.) pour que chacun d’eux pointent dans les airs, créant une étoile massive et surprenante. Si le motif de l’explosion renvoie spontanément à l’idée de destruction, il est aussi pour l’artiste synonyme de création. Il serait même l’évocation parfaite de ce moment où l’artiste fait émerger les formes et les idées à partir de la matière et du vide, ce moment où, confrontant le chaos, il désire créer et introduire dans le monde un objet qui n’existait pas. Les outils de travail employés dans les sculptures et le motif de l’explosion en général réfèrent donc au processus de création. Ils sont également révélateurs des ingrédients valorisés par l’artiste, à savoir le hasard et l’indétermination. En apparence sommaire, le dessin Blow trouve une signification plus consistante une fois inscrit dans la démarche de l’artiste dont les œuvres, bien qu’hétérogènes, ont comme dénominateur commun de s’intéresser à la figure de l’artiste, au geste créateur et à l’histoire de l’art moderne.